Clermont-Ferrand 25° C
lundi 24 juin

« La cantatrice chauve » de Ionesco à la Maison de la culture le 27 mai

08h04 - 22 mai 2024 - par Info Clermont Métropole
« La cantatrice chauve » de Ionesco à la Maison de la culture le 27 mai
La cantatrice chauve est vite devenue un grand classique.

Le théâtre du Valet de Cœur présente « La cantatrice chauve », d'Eugène Ionesco, le lundi 27 mai, à la salle Boris Vian de la Maison de la culture de Clermont-Ferrand à 20 h 30.

Depuis 1977, la compagnie de théâtre Le Valet de Cœur choisit toujours de transmettre le texte originel des œuvres qu'elle décide de monter.

Son objectif est de respecter, servir les auteurs et restituer le plus fidèlement possible leurs œuvres.

Elle s'attache aussi à faire découvrir des textes remarquables tant par la beauté de la langue que par l'écriture de l'auteur. C'est pour cette raison, que pour la saison 2023-2024, le théâtre reprend un texte bien connu du répertoire d'Eugène Ionesco, La cantatrice chauve.

Bobby Watson est mort

Sa mise en scène énergique et le jeu tout en nuances des comédiens mettent en valeur l'humour de Ionesco, qui explique s'être inspiré de la méthode Assimil d'anglais pour écrire cette pièce.

Poussant aussi loin que possible son jeu sur le langage automatique, il aboutit avec « La cantatrice chauve » à ce qu'il qualifie d'une vraie « tragédie du langage ».

Une prouesse d'écriture qui explique que cette pièce soit devenue si vite un grand classique.

Nous retrouvons cette pièce avec un grand plaisir, celui d'interpréter un classique d'un de nos auteurs fétiches, dans une distribution légèrement modifiée lors de la saison précédente.

Frappé par la force et l'intemporalité de ce texte essentiel, le théâtre du Valet de Cœur a envie de le partager à nouveau avec le public, encore et encore, cette année, à la salle Boris Vian de la Maison de la culture à Clermont-Ferrand.

Tarif plein : 16 € - Tarif Intermédiaire : 12 € - Tarif Réduit : 8 € valet.de.coeur@wanadoo.fr ou 04 73 91 20 66. theatre.valetdecoeur.free.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire