Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 30 novembre

Rentrée : des écoles plus vertes pour un meilleur cadre de vie et de savoir

06h46 - 07 septembre 2022
Rentrée : des écoles plus vertes pour un meilleur cadre de vie et de savoir
La cour de récréation de l'école de Nestor-Perret a été transformée en devenant végétalisée (© Emmanuel Therond).

Avant la rentrée scolaire, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et Président de Clermont Auvergne Métropole a présenté quelques nouveautés pour cette nouvelle année où les écoliers retrouvent le chemin de l'école. 

Le mois de septembre est traditionnellement consacré à son lot de nouveautés en matière de rentrée scolaire. Cette rentrée 2022-2023 ne déroge pas à la règle et apporte un vent de fraîcheur à destination des 9 493 élèves inscrits en classes élémentaire et maternelle.

Les chantiers de la rentrée sont multiples et le plus conséquent est le projet de construction d'une nouvelle école maternelle permettant d'accueillir huit classes sur le site de Regensburg.

Une édification nécessaire pour répondre à la forte hausse des effectifs dans les écoles de Clermont-Ferrand. Ce projet serait accompagné d'un restaurant scolaire, bibliothèque, salles de motricité, salle de sieste ainsi que des espaces dédiés pour les fonctions périscolaires. Cette construction pourrait ouvrir ses portes pour la rentrée de 2025 avec un coût global de 12 millions d'euros.

« Une école qui va se distinguer par son excellence environnementale » se réjouit Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et Président de Clermont Auvergne Métropole. Les cours de récréation d'une surface de 1 500 m² seront végétalisées. L'ambition est d'en faire le second bâtiment public de la ville à détenir le label « E4C2 » désigné pour les Bâtiments à Énergie Positive et Réduction Carbone.

Sobriété

Rendre les écoles plus vertes figure toujours parmi les priorités d'Olivier Bianchi qui annonce également de nouvelles cours de récréation, transformées en devenant végétalisées « comme cela a été le cas cet été avec l'école Nestor Perret » rappelle le maire. Une initiative liée au projet « Respire à la Récré » va aussi prendre place à l'école Jean Moulin dès septembre.

La végétalisation des cours est un chantier important dans l'optique de sensibiliser très tôt les élèves au changement climatique et au développement durable.

Dans la même logique, plusieurs parcours environnement vont être déployés pour les enfants de 3 à 11 ans offrant des moyens de découverte et d'épanouissement.

Le nouveau projet « Clermontois en Herbe » offre six thématiques différentes. On y trouve la biodiversité, la nature en ville, l'eau et l'air, l'alimentation, la santé environnementale et le développement durable.

Toujours dans cette perspective du bien-être pour les écoliers, la ville va expérimenter les « rues scolaires » qui seront temporairement réservées à l'usage unique des piétons afin de sécuriser davantage l'accès aux écoles.

Dès septembre, ce procédé sera mis en expérimentation pour « apaiser et sécuriser l'accès aux établissements » confie Olivier Bianchi.

Les écoles Aristide Briand et Édouard Herriot seront ainsi les deux premières concernées par cette expérimentation aussi dans un but de réduire la pollution atmosphérique et sonore à proximité des écoles.

Travaux d'été

La Ville a profité de la période estivale pour réaliser des travaux qui s'élèvent à plus de 2 millions. Au total, plus de 40 chantiers ont ainsi pu être réalisés comme la pose d'un faux-plafond à luminaires LED pour améliorer l'éclairage dans certaines écoles (maternelle P. Bert, élémentaire A. France, maternelle La Pradelle, groupe scolaire N. Perret, maternelle J. de La Fontaine, escaliers élémentaire E. Quinet).

Mais aussi le remplacement de revêtement de sol (maternelle P. Bert, maternelle La Pradelle, groupe scolaire D. Diderot, restaurant Quinet), l'installation de visiophone (J. Vallès, J. Zay), la réfection des peintures de salles de classe et locaux périscolaires (maternelle P. Bert, élémentaire A. France, maternelle La Pradelle, groupe scolaire D. Diderot), ou bien encore le remplacement de menuiseries extérieures à l'école Pierre Mendès, la pose de protection d'un brise-soleil à l'école maternelle V. Hugo et la remise en état de l'étanchéité de la toiture-terrasse de l'école maternelle Jules Verne.

L'un des chantiers de la rentrée est de faire face au coût des matières premières dans les restaurants scolaires. Dans ce sens-là, la Ville de Clermont-Ferrand s'adapte au contexte et négocie avec ses fournisseurs pour les 33 restaurants scolaires de la capitale auvergnate.

« Nous n'augmenterons pas le tarif des cantines cette année, malgré la hausse des coûts des matières premières afin de préserver le pouvoir d'achat des familles » rassure Olivier Bianchi. Une volonté de ne pas impacter les nombreuses familles par ces changements avec les 6 500 repas en moyenne distribués chaque jour. Néanmoins les incertitudes sur l'évolution des prix et la disponibilité des denrées dans les semaines à venir ne permettent pas d'obtenir une vision sur le long terme.

0 commentaires
Envoyer un commentaire