Clermont-Ferrand 25° C
lundi 24 juin

L'ASM veut revenir à sa place et affiche ses ambitions pour les prochaines saisons

08h00 - 07 juillet 2022 - par Guillaume Bonnaure
L'ASM veut revenir à sa place et affiche ses ambitions pour les prochaines saisons
À l'image de son pack (ici contre Montpellier le 5 juin dernier), l'ASM veut retrouver le top 6 et plus encore (© GB).

A l'occasion d'une conférence de presse donnée le 9 juin, Jean-Michel Guillon, Jono Gibbes et Didier Retière ont fait le bilan de la saison et dévoilé le recrutement comme leurs nouvelles ambitions. Clermont vise des titres à l'horizon 2025.

Après trois saisons blanches et une huitième place qui lui permet quand même de jouer la Champions Cup la saison prochaine, l'ASM a décidé de passer un cap. C'est la troisième fois de son histoire que Clermont ne joue pas de phases finales de championnat après 2006 et 2018. Oui ça fait tache !

Lors de cette conférence de presse, Jean-Michel Guillon a eu des propos détonants : « L'ambition est de jouer le titre en Top 14 en 2023 et d'avoir une étoile sur le maillot d'ici 2025. » Entendez par l'étoile, un titre de champion d'Europe.

Il est vrai que l'on est peu habitué du côté du Michelin a affiché clairement ses ambitions. Les dernières saisons, Vern Cotter ou Franck Azéma l'ont plutôt joué masqué. C'était un autre temps, l'ASM n'avait pas besoin de s'afficher, elle était favorite des deux compétitions.

Recrues

Le président l'a rappelé : « Je ne retiens pas cette qualification en Champions Cup, je retiens que l'on est écarté de la fête finale en Top 14. Cela ne correspond pas à nos standards. »

Pour remédier à cela, l'ASM a dévoilé son recrutement et sept nouveaux visages :

Jules Plisson (ouvreur, La Rochelle), Anthony Belleau (ouvreur, Toulon), Loïc Godener (3e ligne centre, Stade Français), Irae Simone (centre, Brumbies), Julien Hériteau (centre, Toulon), Bautista Delguy (ailier, Perpignan) et Alex Newsome (centre, Waratahs) ont signé pour les prochaines saisons.

« Avec ce recrutement, nous aurons une équipe pour jouer le Top 14 la saison prochaine a avoué le président. Et si certains départs comme la progression de nos jeunes nous dégagent du salary cap, on pourra avoir la saison suivante un recrutement à la hauteur de nos ambitions pour 2025. »

Ce recrutement (pas terminé ?) est jeune et prometteur, il fallait bien ça pour renforcer ce groupe qui malgré tout n'était pas loin du compte. Inconstant, encore plus à l'extérieur, mais parfois agréablement surprenant à l'image de Cheikh Tiberghien qui a signé son premier contrat professionnel comme Beria, Michet et Rozière.

« Il y a la montée en puissance de notre nouvelle génération. L'équipe n'a jamais rien lâché. Et ça, c'est un élément sur lequel on peut construire » a déclaré le staff sportif.

Jean-Michel Guillon a présenté les cinq leviers du projet du club : une équipe leader, un club formateur, avec un lien fort avec l'ASM omnisports, un club rayonnant, avec un lien fort avec les clubs du territoire et l'international, un club supporté par le territoire et un club au service du territoire.

staff

Jono Gibbes va voir son staff renforcé. Benson Stanley reste au club pour la technique individuelle et l'Irlandais Jared Payne, l'ancien centre de l'Ulster et de l'Irlande arrive pour coacher la défense. Le secteur de la touche sera pris en main par l'ancien briviste Julien Le Devedec. Le préparateur physique Scott Crean revient au club et remplace Mark Robertson.

La formation est elle aussi un chantier pour l'avenir. Elle doit servir de tremplin à l'équipe pro et en même temps aux jeunes. Les liens entre pros et Espoirs devraient être renforcés. Elvis Vermeulen va entraîner les Espoirs et Vito Kolelishvili interviendra au sein des U18. Paul Albaladejo et Valentin Duchier rejoignent ce staff à temps plein et Adel Fellah devient directeur du centre de formation à la place de Bertrand Rioux.

Au niveau du budget, l'ASM CA doit aussi rattraper un retard pour être compétitif dans les années à venir sur le marché des transferts et conserver ses meilleurs éléments comme Damian Penaud, forcément convoité.

trésorerie

« L'objectif pour la saison prochaine sera de retrouver l'équilibre financier pour commencer à rembourser l'emprunt que nous avions contracté au moment de la crise a déclaré le président. Pour cela, il y a trois leviers : les résultats sportifs, le développement des partenariats et parvenir à augmenter la moyenne de spectateurs au stade. »

Des résultats réguliers, un jeu qui a fait sa marque de fabrique et les supporters qui manquent reviendront assurément.

« Nous avons connu une perte de 3 millions d'euros sur les deux dernières saisons a précisé le président. Cette perte, compte tenu de l'ampleur de la pandémie, elle est minime. Elle est liée à un facteur qui a été important : les aides de l'État. Je remercie également les partenaires qui ont continué à nous suivre. Nous avons également connu une perte au niveau de la billetterie. Il faut inverser cela. Cela passera par la performance sportive et le développement de nouvelles offres pour élargir notre base de supporters. »

public

Bonne nouvelle, les supporters de la Yellow Army ont toujours le béguin pour la Coupe d'Europe et dans les grands rendez-vous (à l'image du dernier match du duo Parra-Lopez), ils savent mettre l'ambiance.

Bonnes nouvelles : l'une des équipes sud-africaines (Stormers ou Bulls) qui joueront en Champions Cup la saison prochaine découvrira le Michelin. Et avant le tirage au sort, les Clermontois qui sont dans le quatrième chapeau seront opposés à l'un des deux finalistes du championnat anglais : les Tigres de Leicester ou les Saracens. Ça promet !

La reprise de l'entraînement est prévue le 18 juillet après un stage en altitude à Tignes à partir du 25 juillet et pour une semaine.

Deux matches de préparation sont normalement prévus à Toulon le 19 août et face à Bordeaux le 26 août à Issoire.

0 commentaires
Envoyer un commentaire