Clermont-Ferrand 28° C
dimanche 13 juin

Johan Gastien : « il y a quelque chose de sympa à faire la saison prochaine »

11h02 - 31 mai 2021
Johan Gastien : « il y a quelque chose de sympa à faire la saison prochaine »
Johan et Pascal Gastien, la belle histoire du Clermont Foot.

Comment allez-vous, êtes-vous redescendu un peu sur terre ?

Oui, nous commençons à réaliser doucement. Surtout avec la journée organisée par la Ville et le club, on se rend compte de ce que l'on a fait et ce moment est historique. Dans les quinze derniers jours, nous avons senti l'engouement derrière nous, surtout le match contre Sochaux avec cette arrivée au stade. Un truc de malade. Je n'avais jamais connu ça même quand je jouais à Dijon et que nous étions montés en Ligue 1. Toute cette ferveur, c'était vraiment très fort. Malheureusement, les supporters n'étaient pas dans les tribunes mais je n'ose imaginer ce que cela aurait pu être avec tout ce public dans le stade.

Y a-t-il une petite frustration à ce niveau-là ?

Oui un petit peu. Je pense que les gens auraient aimé être là plutôt que derrière leur télé, surtout les gens qui suivent le club depuis 20 ou 30 ans. Être soutenu par les supporters, c'est ce qui nous fait vibrer aussi. Mais tout cela sera effacé l'année prochaine quand ils pourront revenir au stade.

Une montée en Ligue 1 avec son père entraîneur, ce n'est vraiment pas banal, qu'en pensez-vous ?

(Il souffle...) Oui pas banal du tout. Nous sommes peut-être les seuls à l'avoir fait. C'est l'aboutissement d'un travail commencé depuis longtemps. Il m'a coaché dès le centre de formation à Niort, il y a une quinzaine d'années. Et puis chacun a bossé de son côté aussi pour en arriver là. C'est le Graal mais ce n'est pas la fin encore.

Comment envisagez-vous cette Ligue 1 ?

J'ai signé un nouveau contrat de deux ans cette année. Pour moi, Clermont a le niveau pour jouer en Ligue 1, c'est jouable. Il y a quelque chose de sympa à faire la saison prochaine. Prenons garde de ne pas nous brûler les ailes. Il faudra d'abord viser le maintien. Dans le foot, tout peut aller très vite.

0 commentaires
Envoyer un commentaire