Clermont-Ferrand 6° C
mardi 30 novembre

VBC Chamalières : un bilan d'étape et des projections sur l'avenir

07h07 - 23 février 2021
VBC Chamalières : un bilan d'étape et des projections sur l'avenir
Atman Toubani, le coach, et Mylène Bardet, la présidente du club, ont exposé les ambitions du club pour la saison en cours et les prochaines années. - © (J.-P. B.)

Le staff et les dirigeants du Volley-ball Club de Chamalières ont dressé un premier bilan sportif de la saison et donné quelques indications sur la suite.

Une conférence de presse sous la forme d'un Facebook live au sein du gymnase Chatrousse, histoire de garder le lien avec les supporters privés de matches… La crise sanitaire et le huis clos obligent les clubs à trouver des solutions pour ne pas perdre le fil avec leur public. Au VBC Chamalières, cela fait déjà quelques mois que l'on a mis en place une nouvelle forme de communication. En s'appuyant sur les réseaux sociaux, dirigeants, staff et joueuses entretiennent ce lien fondamental mis à mal par le Coronavirus. En attendant des jours meilleurs… Sur le parquet, les Panthères n'ont pas flanché dans ce championnat de Ligue A Féminine. En atteste les bons résultats obtenus ces dernières semaines contre des équipes de gros calibre. La dernière victoire en date, face au Cannet en est d'ailleurs l'illustration. Certes, le club n'a pas encore assuré mathématiquement son maintien mais les choses sont en bonne voie, avec une 10e place au compteur. Et si d'aventure, le championnat devait se terminer prématurément en raison de la crise sanitaire, le VBC Chamalières serait sûr de rester dans l'élite.

Pour le coach Atman Toubani, les choix stratégiques opérés à l'intersaison ont été payants : recrutement de joueuses athlétiques avec de l'expérience, groupe élargi à 12 volleyeuses, pas de break durant la période des fêtes… " Je n'ai aucun regret. Le groupe vit bien ensemble, il y a une bonne et saine émulation ", estime-t-il.

Ajoutez à cela un renforcement de la cellule médicale, avec une présence accrue du médecin et des kinés, le développement de la musculation à la Maison des sports de Clermont ou encore des plages élargies pour la récupération (chez Cryo Moov par exemple) et vous obtenez un cocktail positif qui tire les performances vers le haut. Qui plus est, la pandémie a eu un effet inattendu… " Elle nous a permis d'avoir le gymnase pour nous. Nous avons pu ainsi améliorer nos conditions d'entraînement en optimisant l'utilisation des installations. "

Sur le plan sportif, le club n'a pas souhaité faire l'impasse sur la Coupe de France. Après sa victoire face à Terville, il va se frotter à l'ogre Béziers. Qui plus est en terre catalane. " On ne va pas faire une croix sur ce match. " Une victoire et hop, le voilà qui pourrait se retrouver au sein du Final 4, avec pourquoi pas, la possibilité d'organiser la compétition en Auvergne.

Quant au championnat, l'objectif avoué n'a pas varié : viser la 10e place au classement. " Cela reste un objectif réaliste ", estime Atman Toubani, qui s'attend à une surprise en fin de saison avec peut-être la descente d'un gros club.

En raison de la crise sanitaire, et les difficultés économiques qui peuvent en résulter, le technicien va même plus loin et plaide pour un statu quo en Ligue A Féminine.

" Il faudrait instaurer une poule à 16 clubs, maintenir tout le monde et même observer un ranking sur trois saisons afin d'aider tous les clubs à se structurer. "

Idée alléchante sur le papier mais il faudra convaincre les instances et les gros clubs qui disputent la Coupe d'Europe. Pas une mince affaire…

Pour l'heure, le VBC Chamalières se concentre sur la prochaine saison. Les discussions ont déjà commencé avec les filles et leurs agents. " L'objectif est clair, il consiste à garder le maximum de joueuses de l'effectif ", affirme Atman Toubani.

" Et conserver le staff aussi ", précise Mylène Bardet, la présidente.

En coulisses, l'équipe de PHA-Claude Michy aide toujours le VBCC à se structurer, afin de lui donner les moyens de ses ambitions. Cela passera notamment par le biais de l'association Sport & Co qui rassemble les principaux clubs féminins de la Métropole.

Dans le même temps, Chamalières se projette aussi sur l'avenir du volley amateur avec le souhait de faire monter son équipe réserve de Nationale 3 en Nationale 2.

" Nous avons aussi la volonté de créer un centre de formation à l'horizon de 5/10 ans ", trace Atman Toubani, qui plaide pour une place accrue donnée aux joueuses françaises dans l'élite.

0 commentaires
Envoyer un commentaire