Clermont-Ferrand 16° C
jeudi 13 mai

Atman Toubani : « nous voulons grimper autour de la 10e place »

08h32 - 11 janvier 2021
Atman Toubani : « nous voulons grimper autour de la 10e place »
Atman Toubani, au milieu de ses joueuses. Le coach se dit « assez optimiste » pour la suite du championnat - © (© Facebook VBC Chamalières).

Le manager sportif et entraîneur du Volley-ball club de Chamalières revient sur la saison de Ligue A Féminine. Il évoque la reprise du championnat prévue le 23 janvier avec un bloc important de trois matches en huit jours.

Comment jugez-vous votre première partie de saison ?

Nous sommes dans les clous par rapport à ce que l'on avait prévu. Mais il y a un petit goût d'inachevé parce que l'on sent bien que nous aurions pu faire mieux. Nous avons fait de bons résultats contre les équipes qui jouent le haut de tableau et nous avons enregistré des contre-performances contre nos concurrents directs. C'est dommage car je sens que l'on a ce potentiel pour se mettre à l'abri plus facilement.

Comment expliquez-vous ces contre-performances ?

Nous avons eu tendance à nous mettre au niveau de l'adversaire. Ce fut flagrant. Pas une équipe ne nous a dominés du début à la fin d'un match, y compris les grosses écuries comme Nantes ou Mulhouse. Mis à part le dernier match contre Saint-Raphaël, on est restés sur deux grosses contre-performances face à Istres et Terreville-Florange.

On imagine justement que la dernière victoire face à Saint-Raphaël a fait du bien dans les têtes, n'est-ce pas ?

(Avec insistance...) Il fallait. Le fait d'avoir pu marquer trois points fut très positif.

Que faites-vous depuis le début de l'année afin de préparer la reprise du championnat ?

Nous avons pris l'option de nous arrêter qu'une seule semaine à la fin de l'année 2020. Et encore, les filles avaient un programme de six séances de prépa physique à effectuer chez elles. Depuis le début de l'année, on a décidé de ne faire finalement qu'une seule grosse séance d'entraînement par jour sur un créneau large. Cela donne un rendu assez intéressant.

La reprise s'annonce musclée avec trois matches en une semaine. Vous accueillez le 23 janvier les joueuses du Pôle France, victoire obligatoire...

Bien sûr. Mais attention, ces jeunes sont en train de prendre confiance. Elles ont fait des matches intéressants. Contrairement à la saison dernière, elles ne sont pas passées à travers. Si nous ne sommes pas à notre niveau, on peut se faire croquer. C'est valable pour n'importe quelle équipe. Et puis avec la pandémie, il faut savoir que le championnat peut être arrêté après la phase aller et le classement sera figé pour l'attribution des coupes d'Europe et les descentes. Nous avons déjà mis une équipe derrière. Si l'on gagne contre le pôle France, on devrait mettre Istres derrière également. Ce qui nous maintiendrait en cas d'arrêt prématuré du championnat. Pour ce bloc de trois matches qui arrivent, il faut gagner au moins un match et emmagasiner 3 ou 4 points.

Que pensez-vous des Cannoises que vous allez rencontrer les 26 et 30 janvier ?

Elles ont démarré difficilement le championnat avant de réaliser une bonne série. Aujourd'hui, elles semblent avoir trouvé leur rythme de croisière. Leur entraîneur ne doit pas imaginer autre chose que marquer six points contre nous. Ce qui est plutôt en notre faveur. Je pense que nous avons les moyens de les inquiéter. Nous sommes capables de marquer des points, voire même de créer la surprise et ramener une victoire.

Quel est l'objectif pour le club, toujours le maintien ?

Si l'on parle de maintien au vu du classement, notre objectif n'a pas changé, on veut grimper autour de la 10e place. La Ligue A est un championnat très serré. Avec deux ou trois victoires de rang, on peut se retrouver 5e ou 6e. Aujourd'hui, nous sommes un peu en retard au niveau du classement. Mais je reste assez optimiste pour la suite.

Au niveau de l'effectif, allez-vous pouvoir compter sur toutes vos joueuses ?

Nous avons réussi à récupérer Pilar (Lopez), notre recrue phare. Elle avait un peu repris en décembre. Elle était à 70 % en début d'année et j'espère qu'elle sera à son niveau pour la reprise. Autour d'elle, nous avons récupéré aussi Ivana (Jeremic). Elle a fait un mois de décembre avec une épaule en moins. Contre Saint-Raphaël, elle a tenu le coup. Cette petite pause lui a fait du bien.

0 commentaires
Envoyer un commentaire