Clermont-Ferrand 26° C
samedi 25 septembre

Le cinéma hispanique au Capitole du 17 au 24 septembre

09h48 - 07 septembre 2021
Le cinéma hispanique au Capitole du 17 au 24 septembre
Esperanza Munoz présidente de ciné hispanique. (Photo GB)

La 20e édition de la semaine du film hispanique aura lieu du vendredi 17 au vendredi 24 septembre au cinéma Capitole, place de Jaude. L'association Ciné Hispanique a prévu un programme varié, accessible et de grande qualité.

Quatorze films de six nationalités différentes, des courts métrages avec goûter pour les enfants, des cinés concerts et la présence physique de certains réalisateurs, pour fêter sa 20e édition, le festival du Cinéma hispanique a réservé un programme 5 étoiles aux amateurs de cinéma hispanophone. Reporté à la fin de l'été, ce festival qui a lieu traditionnellement au printemps ravira les aficionados du cinéma « latino ».

« Nous présentons des films espagnols mais aussi d'Amérique latine explique Esperanza Munoz. L'association a pour but de présenter des films qui ne seraient pas présentés sur Clermont et en Auvergne si nous n'existions pas. La culture et la langue sont importantes et pour cette 20e édition, nous avons essayé de faire quelque chose d'exceptionnel. »

Enfants, scolaires, étudiants, grand public... toute l'année, l'association propose des œuvres pour tous les publics de Clermont à Thiers ou Riom en passant par Brioude, Montluçon et Vichy ou encore Massiac. L'association se bat pour récupérer des films et les diffuser dans toute l'Auvergne dans les cinémas demandeurs souvent avec un soutien éducatif du rectorat et des enseignants. Lors du festival du court métrage, Ciné hispanique est également présent et propose des films. En décembre, par exemple, il y aura une soirée mexicaine avec un repas « local » en suivant. À l'année, l'adhésion de 13 euros donne droit à des tarifs préférentiels à 5,50 euros au Ciné Jaude, au Capitole et au Rio pour n'importe quels films (4 euros pour les scolaires et 3,50 pour le jeune public).

De Biarritz à Toulouse, la présidente Esperanza Muñoz sillonne les festivals pour dénicher des pépites cinématographiques avec les autres adhérents du bureau. Avec un réseau de connaissances très étoffé, la présidente essaye de proposer une programmation variée accessible à tous. Au cinéma Le Capitole, les espaces sont propices à l'accueil du public et à l'organisation de ciné concert.

Réalisateurs présents

Et pour cette 20e édition qui débutera le vendredi 17 septembre, il faudra être endurant... C'est l'Espagne qui ouvrira le bal. Flamenco 63 donnera un spectacle de danse à l'occasion de la diffusion exclusive du film espagnol « La Inociencia » film sur l'adolescence avec Sergi Lopez, primé à 15 reprises, qui n'est pas distribué en France.

Le samedi 18, c'est une soirée ciné concert avec « We like it like that » de Mathew Ramirez Warren retraçant l'implantation du Boogaloo, phénomène musical qui s'est implanté à New-York dans les années soixante qui attend les spectateurs. Le groupe Gipsy Events donnera un concert à cette occasion.

Le dimanche 19 septembre après-midi, à 16 heures, 5 courts métrages seront diffusés pour les enfants à partir de 3 ans, avec un petit goûter derrière (Tarif unique 3,50 euros). Le même jour à 18 heures sera donné le film péruvien « La Pasion de Javier » en présence du réalisateur Eduardo Guillot précédé d'un concert du groupe chilien Afunalhue (séances supplémentaires lundi 20 et jeudi 23) puis « Juliana » un film sur l'enfance de Fernando Espinoza à 15 h 30 puis le mercredi 22 à 17 h 15.

La soirée hommage et l'anniversaire de l'association, le vendredi 21 septembre sera dédiée à José Luis Cuerda avec deux films de l'auteur : « Tiempo Despuès » et « La Lengua de las Mariposas » qui a reçu le prix Goya du meilleur scénario adapté.

D'autres films seront au menu avec « Conoces à Tomas » « un film tout mignon » Esperanza Muñoz avec l'association « Viva Mexico ». Ce film a reçu le prix Ariel de la mise en scène et est en exclusivité au Capitole.

« Las Ninas », qui a reçu quatre prix Goyas-Biznaga de Oro au festival de Malaga sera aussi en avant-première.

Le thriller comédie « Antes de la Quema » et « Le Braquage du siècle » d'Ariel Winograd, comédie policière très drôle plaira aux fans de la série « La Casa de papel » qui s'est inspiré du braquage de la banque Rio réalisé en 2006 en Argentine pour bâtir son succès mondial.

« Les gens ont envie d'autre chose que les films américains ou français... précise Esperanza Munoz. Les Hispaniques n'ont pas peur de montrer la réalité de leur société ou de leur histoire. Chilien, Argentin ou Espagnol, c'est toujours différent. La tournure des phrases, l'humour, c'est plus nature. C'est une autre façon de voir les choses et la vie. Le cinéma espagnol se porte bien. Bien plus qu'il y a quelques années. »

« La Arana », du Chilien Andrés Wood, auteur de « Mon ami Machuca », sera aussi en exclusivité sur grand écran. Le 23 septembre à 20 heures, le réalisateur Pablo Agüero nous gratifiera de sa présence pour la sortie des « Sorcières d'Akelarre ». Enfin, pour la soirée de clôture, le festival aura même la primeur de diffuser en avant-première le documentaire sur Frida Kahlo : « Frida, Viva la vida » qui ne sortira qu'en décembre. « C'est du boulot mais j'aime ça avoue Esperanza Munoz. J'adore le cinéma, tous les cinémas. »

0 commentaires
Envoyer un commentaire