Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 30 novembre

Gérard Guardiola, 41 ans de fidélité et de passion pour le Clermont Foot 63 

17h57 - 03 octobre 2022
Gérard Guardiola, 41 ans de fidélité et de passion pour le Clermont Foot 63 
Gérard Guardiola, de l'Amicale des supporters, ne quitte jamais son écharpe du Clermont Foot Auvergne, l'ancien nom du CF63 (© Andréa Lamy).

Depuis 41 ans, Gérard Guardiola vit son incontournable passion pour le Clermont Foot 63 avec une statistique unique : 41 années sans louper le moindre match à domicile. Rencontre avec un amoureux de son club dont il l'a pu voir gravir tous les échelons. 

Du Stade Philippe Marcombes au Stade Gabriel Montpied, de la Division d'Honneur à la Ligue 1 et du nom de Stade Clermontois à la dénomination Clermont Foot 63, Gérard Guardiola a connu en 41 ans une multitude d'histoires et d'anecdotes au côté de son club de cœur.

Une fidélité depuis 41 ans où ce véritable passionné n'a pas loupé la moindre rencontre à domicile de son équipe favorite. L'année de l'ascension en Ligue 1 lors de la saison 2021-2022 intervient de manière symbolique pour célébrer ses 40 ans de présence pour le club auvergnat.

Au moment où le Stade Clermontois évoluait au Stade Philippe Marcombes en bas de l'échelle du football, « on avait l'impression de retrouver l'ambiance du cimetière des Carmes » plaisante Gérard Guardiola.

Premiers supporters

À partir du moment où Clermont a pris possession du terrain annexe au Stade Gabriel Montpied aujourd'hui, Gérard Guardiola a pris l'initiative de donner vie aux confrontations pour installer une ambiance festive en parvenant à faire chanter du monde.

Dans cette même perspective, une rencontre s'effectue avec une personne qu'il ne connaissait pas disposant d'un tonneau pour s'en servir de tambour. En s'insérant dans le rythme des chants, l'idée commune de créer un groupe de supporters a vu le jour. Très vite, dès la première année, le constat a été un échec suite au mauvais comportement de certaines personnes.

Un sentiment qui n'était plus dans les valeurs du supportérisme et du respect prônés par Gérard Guardiola qui a décidé de partir du Club des Irréductibles d'Arverne qu'il a fondé.

N'existant plus actuellement, un nouveau groupe de supporters voit le jour à son initiative avec l'aide d'un actionnaire du club, impulsée par les années d'ascension dans l'échelon français du football du Clermont Foot Auvergne entre 1997 et 2002.

C'est ainsi que Gérard Guardiola dépose le nom de « l'Amicale des Supporters » à la Préfecture. Un nouveau groupe de supporters, qui a pris place directement au Stade Gabriel Montpied. Aujourd'hui, l'Amicale est présidée par Véronique Soulier dont les débuts ont été accompagnés par Gérard Guardiola, puis au moment de prendre sa retraite, la décision de ne plus avoir de responsabilités dans l'association a été prise mais tout en conservant sa fidélité en se rendant au Stade Gabriel Montpied avec sa carte de l'Amicale des Supporters.

Souvenirs

Des chants de supporters ont été écrits dans un carnet par Gérard Guardiola. Ces textes sont chantés lors des déplacements dans le bus pour mettre l'ambiance au sein du groupe. C'est d'ailleurs dans le bus lors d'un déplacement pour Joué-lès-Tours que voit le jour un chant reprenant une célèbre mélodie et rebaptisée « La Balade des Rouges et Bleus ».

Une grande coïncidence fait que la presse a repris exactement ce même terme pour désigner le succès clermontois ce jour-là sur le score de 0-7. L'ordre des couleurs a alors été modifié par Gérard Guardiola pour créer une meilleure rime. « Durant cette période, le Clermont Foot joue en haut bleu et en bas rouge, on parle ainsi plus de Bleus et Rouges », explique-t-il.

Par la suite, l'histoire a voulu que l'ordre soit également inversé dans la tenue vestimentaire des maillots et aujourd'hui pour mentionner les couleurs clermontoises le rouge passe avant le bleu.

Gérard Guardiola a également pu bénéficier de l'accès aux vestiaires dans le monde amateur pour voir les joueurs à l'issue de la rencontre.

L'un de ses souvenirs marquants est la victoire du Clermont Foot Auvergne face au Paris Saint-Germain en huitièmes de finale de Coupe de France, le 1er mars 1997 où le club auvergnat, mené 4-1 bascule totalement la rencontre pour revenir à 4-4 et en s'imposant lors des tirs au but.

la manivelle

« Pourtant, à cette époque-là, on ne parlait pas de remontada, mais c'était clairement le cas » plaisante Gérard Guardiola. Le petit club de National 2 a ainsi battu le PSG, un match référence qui a inspiré le groupe Wazoo dans la musique « la Manivelle » pour dire qu'au Gabriel Montpied, les Parisiens mangent la potée, le début aussi d'une belle épopée avec la professionnalisation du club qui arrive en 2002.

Aujourd'hui dans l'élite du football français, le Clermont Foot 63 a encore de formidables moments à offrir pour perdurer des années de fidélité du côté de Gérard Guardiola.

0 commentaires
Envoyer un commentaire