Clermont-Ferrand 27° C
samedi 13 avril

InspiRe : priorité aux bus et au covoit' sur la 2x2 voies entre Pont-du-Château et Lempdes

09h07 - 19 mars 2024 - par Guillaume BONNAURE
InspiRe : priorité aux bus et au covoit' sur la 2x2 voies entre Pont-du-Château et Lempdes
Aux heures de pointe, cet axe est souvent saturé.

Le projet InspiRe concerne toute la Métropole. La 2x2 voies, surchargée aux heures de pointe, entre les deux communes expérimentera le passage à une voie dédiée aux bus, taxis ou voitures électriques... Et cela fait débat.

Il y avait beaucoup de monde ce jeudi 14 mars dans la salle du Caméléon à Pont-du-Château pour assister à cette réunion publique concernant le Projet InspiRe et les nouvelles lignes de bus qui verront le jour dans deux ans.

Le maire de la ville Patrick Perrin et ses adjoints, Jean-Yves Bechler, Directeur du SMTC et François Rage, le président du SMTC étaient présents pour répondre aux nombreuses interrogations des Castelpontins ou des Lempdais.

Un bulletin avec le flash code de la pétition contre ce projet circulait encore dans les rangs de la salle mais les questions posées lors de ce débat engagé mais correct étaient très souvent pertinentes...

Depuis plusieurs semaines, une partie du projet inquiète une partie de la population : le passage de la 2x2 voies entre le rond-point de l'Aquarius dit rond point de Canilhac et le grand rond-point de Champ Lamet, à Lempdes à une seule voie dans chaque sens pour les voitures.

Car au 1er janvier 2026, il y aura une ligne de bus rapide entre Pont-du-Château et Clermont-Ferrand. Elle partira de la ZAC Des Littes, traversera l'Allier avant de remonter toute la grande rue de la ville jusqu'au rond-point de Canilhac.

Bus tous les 1/4 d'heure

En 30 minutes de bus vous devriez atteindre le cœur de chaque ville du lundi au dimanche, de 6 heures à 21 h 30.

Des bus à hydrogène seront aussi mis en circulation et un contre-sens sera créé au bout de la rue Anatole France à Clermont-Ferrand pour faire gagner du temps et de la régularité à la ligne de transports en commun qui dessert Pont-du-Château.

Ce n'est pas une voie dédiée exclusivement aux bus comme les futures lignes à Haut niveau de service, la B et la C, mais elle sera aussi consacrée aux taxis, au covoiturage et même aux véhicules électriques. « Une voie dédiée strictement au bus avec un bus tous les quarts d'heure, cela n'aurait pas de sens nous expliquait Jean-Yves Bechler, Directeur du SMTC avant cette réunion. On peut favoriser le covoiturage comme dans d'autres villes. Cela donne un avantage à ceux qui acceptent d'être deux ou plus dans leur voiture. Ce n'est pas une pénalisation des gens en voiture mais une répartition des voyageurs. »

Autosolisme

« On ne veut pas chasser la voiture mais proposer des alternatives » expliquait François Rage. Mais à Pont-du-Château, les chiffres recensés sont éloquents : 50 % des déplacements sont faits par des personnes seules dans leur voiture ! Et sur 1 500 véhicules aux heures de pointes, 1 050 sont des voitures avec un seul conducteur ! Cette ligne de bus est donc une alternative à la voiture pour ceux qui peuvent.

« Cela implique de passer par l'autoroute mais il y aura plus de fréquence avec des bus toutes les 15 minutes expliquait Jean-Yves Bechler. C'est une vraie ligne forte, c'est mieux qu'un train. Le train entre les deux villes va plus vite mais il y aura plus de fréquence. La ligne de bus actuelle est déjà exploitée par le SMTC. Il y aura plus d'amplitude pour pouvoir revenir le soir. C'est un renforcement très significatif pour Pont-du-Château qui n'est pas une ville-dortoir. »

Cependant, on voit bien que cette ligne et cette voie réservée aux « autres » modes de transport laissent les habitants un peu dubitatifs. Des questions restent en suspens et celui qui prend son véhicule tous les matins jusqu'au grand rond-point de Lempdes sait qu'il est risqué de repiquer sur la voie de droite pour prendre l'autoroute.

La sécurité des écoliers, les parkings relais, la place de ces bus dans le trafic en amont en centre-ville... les questions et les doutes n'ont pas manqué parmi le public.

« Le dessin de ces lignes a été construit avec les élus de Pont-du-Château et les techniciens explique Jean-Yves Bechler, Directeur du SMTC. Pour essayer de trouver la formule qui correspond le mieux à la ville de demain. Des lignes scolaires sont aussi prévues comme celle qui desservira le lycée Pierre Boulanger. Ces lignes on les maintient, il n'y a pas de changement là-dessus... »

TER

Une seconde ligne allant de la limite avec Cormède jusqu'à la gare SNCF verra également le jour et sera active du lundi au vendredi de 7 heures à 19 heures.

Une autre partira de Château Loyes pour passer dans Lempdes (avec un parking relais à la piscine), dans la ville, puis Marmilhat, et se retrouver au Brézet puis dans Clermont centre.

Enfin, Patrick Perrin, le maire de Pont-du-Château a même annoncé une autre information sur les TER. Après en avoir discuté avec Frédéric Aguilera, vice-président de la Région AURA en charge des transports, un projet de trains à deux étages serait à l'étude pour renforcer la ligne...

0 commentaires
Envoyer un commentaire