Clermont-Ferrand 27° C
samedi 13 avril

Blackliner Freestyle Show : avant les JO, Anthony Jeanjean, champion de France de BMX freestyle, veut briller au Zénith

16h11 - 27 février 2024 - par Antoine PRACASTIN
Blackliner Freestyle Show : avant les JO, Anthony Jeanjean, champion de France de BMX freestyle, veut briller au Zénith
Au Zénith d'Auvergne Anthony Jeanjean nous gratifiera de sauts spectaculaires (© DR).

L'Héraultais est triple champion d'Europe de BMX Freestyle. Il a participé aux Jeux de Tokyo en 2021 et compte bien briller aux Jeux de Paris cet été, à la maison. Le Blackliner Freestyle Show est pour lui une très belle rampe de lancement.

Cet été à Paris, pour les Jeux Olympiques, le BMX comme les autres sports freestyle aura son petit cocon. Ce sera la place de la Concorde, au cœur de la ville lumière.

À 25 ans, Anthony Jeanjean y sera. 7e aux Jeux de Tokyo en 2021, il ne rêve que des Jeux.

Né à Béziers dans l'Hérault en 1998, Anthony est un enfant de Bassan et ce sont ses parents qui l'ont initié au BMX en l'emmenant au festival des sports extrêmes (FISE) de Montpellier en 2009.

Son club est le Passion BMX Sérignan, idéal car tout proche du pôle France de Montpellier. Pour le clin d'œil, la championne de France de la même discipline, Laury Perez a fait ses débuts dans le même club.

Après être arrivé en 24e position aux Championnats d'Europe de Glasgow en août 2023, à cause de deux chutes, l'athlète, très attendu pour les Jeux Olympiques de 2024, dit s'être beaucoup entraîné, avoir optimisé ses entraînements, et identifié ce qui n'allait pas.

« Ce n'était pas facile après la déception des Mondiaux, mais j'ai réussi à me remobiliser très vite, à me remotiver. J'ai identifié ce qu'il n'allait pas. J'ai réussi à optimiser mes entraînements depuis pour me sentir le mieux possible sur mon vélo. »

En effet, cette défaite vient s'opposer aux victoires qu'il a remportées aux championnats d'Europe de 2019, 2021 et 2022, à ses 4 titres de champion de France ainsi qu'à ses positions successives lors des coupes du monde de 2022 et de 2023, soit second et troisième.

C'est donc pour l'épreuve de BMX freestyle, sa discipline, qu'Anthony Jeanjean dit avoir une équipe plus structurée, un suivi plus poussé, un préparateur mental ainsi qu'une nutritionniste, afin d'éviter ses précédentes erreurs, et repartir sur des bases saines.

Armée des champions

Sergent dans l'Armée de terre, il a intégré « L'armée des champions », programme d'accompagnement du ministère des Armées, pour pouvoir se consacrer à 100 % à son rêve olympique.

Qualifié pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2021, il avait malheureusement chuté lors de la finale, et n'avait pris que la 7e place de la compétition. Ainsi, c'est maintenant toute la vie du sportif qui « est tournée vers les Jeux Olympiques », afin de remporter une médaille, et pourquoi pas du plus beau des métaux.

L'épreuve se tiendra sur le BMX Park, variante du skate Park, de la place de la Concorde où le quadruple champion de France devra affronter et vaincre son rival Logan Martin, champion olympique australien et star de la discipline.

« Je sais que je suis très attendu aux JO, les gens s'attendent à ce que je fasse un résultat. Je fais tout pour. Cette pression est différente, on est beaucoup plus attendu, soutenu, médiatisé. Je me prépare aussi à ça mentalement. Je sais que pour arriver aux JO, je dois progresser sur le vélo, mais pas que. Faire une médaille d'or aux Jeux, ça change une vie, une carrière, mais ça changerait aussi beaucoup de choses pour le BMX français. Et ça serait un beau remerciement pour tous ceux qui me soutiennent. J'espère rendre tout le monde fier et heureux à Paris. »

Avant cela, il fera son apparition dans le Blackliner Freestyle show, qui passera au Zénith de Clermont-Ferrand le 17 mars et qui promet « un spectacle électrisant, une expérience unique ».

0 commentaires
Envoyer un commentaire