Clermont-Ferrand 14° C
jeudi 29 février

Trophée Andros : pour Romain Gioffre, cette dernière étape à Super-Besse va au delà du sport

07h21 - 18 janvier 2024 - par Info Clermont Métropole
Trophée Andros : pour Romain Gioffre, cette dernière étape à Super-Besse va au delà du sport
Second l'an dernier devant son public, Romain Gioffre espère faire encore mieux.

Le Riomois Romain Gioffre, de l'équipe Sylvain Pussier, s'élancera une nouvelle fois sur la glace de Super-Besse en AMV Cup. Un lieu très cher à son coeur. Deuxième l'an dernier dans le Sancy et au classement final, il rêve de l'emporter chez-lui.

Pour Romain Gioffre, la dernière étape du Trophée Andros à Super-Besse aura une saveur plus que particulière. Pour le motard auvergnat, piloter à la maison devant ses amis et sa famille est toujours un grand moment.

« J'attends cette date avec impatience et cela m'embête que cela s'arrête avouait le compétiteur. Mais j'espère qu'il y aura un repreneur pour continuer cette épreuve. J'espère faire du mieux possible et gagner pour la dernière ce serait top ! »

Piqué par cette passion avec ses frères et son papa, Romain Gioffre fait de la moto depuis l'âge de trois ans. Du moto-cross jusqu'à l'âge de 18 ans avant de pousser plus loin jusqu'à l'enduro avec un beau palmarès à son actif.

Et puis un jour, à Isola 2000 en 2011, il a été saisi par la glace comme beaucoup. Depuis, c'est un habitué du circuit. Aujourd'hui, après l'arrêt de l'équipe Ducastel Race Performances, Romain Gioffre roule sur une 450 cm3 Gas Gas Cross avec le Team Sylvain Pussier qui accueille aussi Nathanaël Berthon, son pote qui participe en élite pro. « Les deux auvergnats sont sur le même auvent, c'est une vraie petite famille. On s'entraîne tous les deux pour être au top. On s'entend super bien, on voit la piste, on regarde les caméras embarquées et on analyse un maximum de choses ensemble pour être performants. Son analyse je la mets sur ma moto et la mienne, il l'utilise pour son auto. Même si les véhicules sont différents, il y a quand même des ressemblances sur la perception des trajectoires, sur la glace, la pression des pneus. »

Marié au Trophée

Après avoir décroché le meilleur chrono sur un tour aux qualifications à Val Thorens, Romain Gioffre aimerait l'emporter à Super-Besse, lui qui a fini 2e l'an dernier dans le Sancy et terminé aussi second au général.

« J'ai fait des podiums là-bas, je roule devant mon public c'est top. Gagner là-haut serait exceptionnel. L'ambiance est extraordinaire, le public peut venir nous voir dans les stands et après ils peuvent voir les pilotes sur la piste. Comme c'est la dernière, on fait le show à la fin avec les spectateurs. C'est exceptionnel pour ça. J'ai la caisse pour être devant, mais c'est très condensé et sur six tours il ne faut pas faire d'erreur. Il faut rester sur ses roues. »

Gagner chez-lui serait merveilleux car le pilote a le Sancy dans son cœur... « Ma famille et ma belle-famille qui est originaire de Besse montent toujours. Je me suis marié à Besse. Mon plus grand souvenir c'est en 2010, j'ai rencontré ma femme au Trophée Andros. Cela a été notre coup de cœur. Ma demande en mariage a eu lieu le jour du Trophée Andros car cela me tenait à cœur. Cela a toujours été particulier pour moi. Et là cela s'arrête, c'est vrai que cela me chagrine un peu mais c'est comme ça. »

Plénitude

Toujours dans les clous, Romain Gioffre continue d'être compétitif au très haut niveau. L'an dernier, sa deuxième place au Trophée Andros lui a à nouveau ouvert des portes sur l'Enduro. « J'ai pu partir et rentrer dans un team d'enduro, Ambiance Moto Beta qui se situe à Issoire. Ils m'ont engagé sur le championnat de France d'enduro et onze ans après ma dernière course, je termine vice-champion de France dans la catégorie nationale, sous la catégorie élite. Je me bagarre avec des jeunes qui ont les dents longues et je suis pratiquement vétéran. Dans deux ans donc c'est cool pour moi. Je repars l'an prochain avec cette équipe mais cette fois pour décrocher le titre de champion de France en catégorie nationale. »

Avant de basculer sur cette nouvelle compétition, Romain Gioffre et son dossard « 63 » voudra terminer en beauté sur la glace de Super-Besse.

0 commentaires
Envoyer un commentaire