Clermont-Ferrand 14° C
jeudi 29 février

Princesses Leya : du metal de l'espace à La Puce a l'oreille de Riom

12h00 - 29 novembre 2023 - par Info Clermont Métropole
Princesses Leya : du metal de l'espace à La Puce a l'oreille de Riom
Lors de l'écriture de l'album, les Princesses ont révisé leur Korn, Soundgarden et autre Slipknot tout en papillonnant vers les plus actuels Maximum the Hormone (© C. Olmo).

Le vendredi 1er décembre, Les Princesses Leya seront à La Puce a l'oreille. C'est un concert, un vrai, un nouveau, une pièce de théâtre, qui s'adresse évidemment aux amoureux du métal humoristique, mais aussi aux réfractaires des sons saturés. 

Après avoir voulu (sans aucune raison valable) gagner l'Eurovision (et joyeusement échoué), les Princesses Leya s'attaquent désormais à une mission plus noble : Sauver la Terre et le Multivers de l'uniformisation de la pensée grâce au Metal ! Et peut-être un peu de Disco aussi...

Créé en 2017, Princesses Leya est né de la rencontre entre Antoine Schoumsky (que l'on a pu voir notamment au sein des collectifs de Golden Moustache et Studio Bagel, scénariste et dont la voix devrait vous être familière si vous êtes adepte de la VF) et Dedo (qui a marqué toute une génération avec « L'Histoire racontée par des chaussettes » et qui, après être passé par le Jamel Comedy Club, se produit en stand-up dans toute la France).

Tous deux fans de metal, et cherchant à mélanger cette culture commune avec l'humour, ils s'associent pour former un duo antagoniste : Dedo incarne les clichés, réels, du metal (si si il y en a) et Antoine les clichés que les non-initiés propagent sans connaître.

Rejoints par Xavier Gauduel (batterie) et Cléo Bigontina (basse), ils sont très rapidement jetés dans le grand bain avec le Warm Up Hellfest en 2019. Au final, la tournée durera quatre ans, ponctuée notamment en 2021 par un premier album L'Histoire sans fond qui finira de placer ce groupe sur la carte du metal français.

2023 marque le retour des Princesses avec un nouveau spectacle mais aussi un nouvel album.

Intitulé « Big Bang Therapy », ce nouvel album est un clin d'œil taquin à la surenchère des films de super-héros actuels : dans le précédent opus, les Princesses devaient sauver une dimension remplie de gens « teubés » pour pouvoir revenir sur leur Terre.

Metal vortex

Cette fois, les Princesses ne doivent pas sauver une dimension mais toutes les dimensions ! Comment ? Avec le metal bien sûr et cela pour la survie de leur Terre. Surenchère narrative ? Évidemment !

Mais cette fois, moins de sketch et plus de musique. Fini les covers ! Que des compositions provenant de leurs tripoux. En gros, les Princesses viennent d'en finir avec l'acné, les ados attardés sont bien décidés à devenir des adultes immatures.

Lors de l'écriture des morceaux les Princesses ont révisé leur Korn, Soundgarden et autre Slipknot tout en papillonnant vers les plus actuels Maximum the Hormone. Bref, c'est du brutal.

punk à roulette

Si les paroles restent orientées « comédie », les nouvelles compos reflètent l'énergie et l'état d'esprit des Princesses : après s'être mangés, comme tout le monde, le Covid en pleine face, chacun a connu des tragédies personnelles, le monde s'est englué dans une ambiance morose, violente et désespérante, c'est sans doute pourquoi la sonorité de cet album est plus féroce que le précédent.

Si l'album s'ouvre et surfe en grande majorité sur des notes véloces et saturées, les Princesses n'oublient pas d'aller flirter avec le punk à roulette, la bossa et même la disco. Il en découle ainsi un album particulièrement riche, plein de références et de subtilités, tout en conservant le style propre aux Princesses Leya.

Reste maintenant à arriver au bout de cet album ou venir à La Puce a l'oreille à Riom le vendredi 1er décembre pour savoir s'ils vont réussir leur mission et sauver, ni plus ni moins que toutes les Terres... Amateur de quasi Metal humoristique : rassemblement !

Ouverture des portes : 20 heures. Début : 20 h 45. Tarif prévente : 17 € / 19 €. Tarif soir : 20 € / 22 €. Gratuit - 10 ans. Offre abonnés la puce : 14 €. www.lapucealoreille63.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire