Clermont-Ferrand 10° C
dimanche 25 février

Avec Julien Bony, l'opposition clermontoise a un nouveau président

12h47 - 15 septembre 2023 - par
Avec Julien Bony, l'opposition clermontoise a un nouveau président
Après 12 ans de présidence, Jean-Pierre Brenas passe le relais à Julien Bony.

Le 14 septembre dernier, Jean-Pierre Brenas a passé la main à Julien Bony pour la présidence des groupes d'opposition "Avenir Républicain" à la mairie et "Républicain indépendant" à la Métropole, après douze années d'activité.

En cette période rugbystique, Jean-Pierre Brenas a passé le ballon de l'opposition à Julien Bony après 12 années au poste de président.

"Je démissionne avec un certain pincement au cœur a déclaré Jean-Pierre Brenas. En politique, l'important n'est pas de durer mais d'être efficace et il faut savoir donner sa chance au moment venu. C'est mieux de démissionner à mi-mandat afin de mieux préparer les municipales de 2026. Julien Bony a des qualités et des valeurs rares en politique, il a le sens des responsabilités et de l'engagement. Il n'a jamais rien demandé."

Jean-Pierre Brenas conserve ses mandats de conseiller, municipal, métropolitain et régional. "Je rassure Olivier Bianchi, je serai toujours là sur les bancs du conseil municipal. Je souhaite me consacrer encore plus à la Région avec Brice Hortefeux et Laurent Wauquiez explique Jean-Pierre Brenas. Je veux l'aider dans la poursuite de son ascension et le pays a besoin de Laurent Wauquiez. Le Conseil régional fait beaucoup pour la Ville et je veux m'impliquer encore plus pour elle. Je ne m'accroche pas au poste mais à mes convictions. Je remercie mes collègues et mes collaborateurs. Je reste optimiste car je suis persuadé que Clermont basculera un jour."

Viser l'alternance

Il laisse la présidence à Julien Bony, 44 ans, conseiller municipal et métropolitain depuis 2020, et ancien directeur de campagne de Jean-Pierre Brenas lors des municipales de 2020. Très attaché au quartier Saint-Jacques, ce cadre commercial dans le secteur de la santé bucco-dentaire, amateur de course à pied et de nature, a aussi été candidat aux dernières élections départementales de 2021 sur le canton Clermont 3 et suppléant de Florence Dubessy aux dernières élections législatives sur la 4e circonscription du département.

"Je salue le travail de Jean-Pierre Brenas qui a servi sa famille politique pendant douze années entouré d'élus encore présents a déclaré Julien Bony. Il a eu le mérite d'être le capitaine des Républicains, d'être dans l'opposition et ce n'est pas simple. Et encore plus à Clermont-Ferrand car pour être opposant à Olivier Bianchi, certains jours il faut prendre sur soi. On peut saluer la longévité de Jean-Pierre. C'est une passation qui se fait en toute sérénité et j'ai beaucoup appris avec lui. On pourra lui rendre hommage quand on obtiendra ce que beaucoup de Clermontois désirent, à savoir l'alternance dans cette ville."

Candidat en 2026 ?

Julien Bony sera-t-il le candidat de la droite aux prochaines élections municipales de 2026 ? "C'est la question qui agite toutes les têtes. Je m'inscrirai très logiquement dans les pas de Jean-Pierre Brenas pour continuer à proposer une alternative politique à la Ville et à la Métropole avouait Julien Bony. La question n'est pas là car il faut d'abord préparer le meilleur contexte pour la droite et le centre afin de se présenter à cette élection municipale. Qui conduira la liste ? Ce n'est pas l'objet de nos préoccupations. Il faut préparer le groupe d'opposition même si le maire actuel est impatient de connaître son adversaire car il s'est déjà déclaré candidat."

Il aura comme cheval de bataille la sécurité, une gestion des finances publiques "plus rigoureuse" et une vision à long terme pour la Ville. "Clermont-Ferrand a besoin de changer de logiciel et de passer par l'alternance concluait Julien Bony. Il faut changer le visage de cette ville. Clermont a besoin d'une bouffée d'air démocratique."

1 commentaires
  1. fabio, le 20 septembre 2023 à 11:36

    IJe souhaite que ce nouveau fasse sauter 70 ans d'une municipalité socialiste qualifiée de MEDOCRE par l'Argus des communes 2023 ( contribuables associes)

    Signaler un contenu illicite
Envoyer un commentaire