Clermont-Ferrand 24° C
vendredi 12 juillet

Jean Fontenille : "C'est un travail d'avenir "

10h37 - 11 juillet 2023 - par Info Clermont Métropole
Jean Fontenille :
Jean Fontenille : « Conserver cet espace pour faire face localement au changement climatique est essentiel. »

Le puy Giroux a été classé Espace Naturel Sensible. Adjoint au maire de Romagnat à l'environnement, au développement durable et à l'urbanisme, Jean Fontenille nous explique les actions de la commune.

Le puy Giroux vient d'être classé Espace Naturel Sensible (ENS). Il était important de protéger ce site ?

L'environnement était un de nos grands thèmes de campagne et c'est indispensable ! Nous avons fait beaucoup de choses. Nous avons mis en place cet Espace Naturel Sensible de 51 hectares avec ce volcan qui domine la ville, le point culminant de la commune. Cela a été signé, nous achetons des parcelles et à terme on voudrait en être le propriétaire. Nous avons commencé à faire des études scientifiques en botanique et sur les insectes (coléoptère, papillons diurnes) en 2022 car pour avoir cette labellisation, il faut avoir des preuves comme quoi votre lieu sort de l'ordinaire. Nous avons effleuré la faune mais cela nous a permis d'avoir ce label. Avec la Métropole nous avons comme projet de faire une Maison de la nature sur l'ancien centre médical infantile. Il pourrait regrouper les associations de protection de l'environnement. Nous sommes au début du projet. C'est Clermont Auvergne Métropole qui achète les bâtiments via l'EPF (Établissement Public foncier). Des associations comme la LPO Auvergne devraient s'installer ici. D'autres sont volontaires.

Le classement de ce site est-il particulier dans la Métropole ?

Il y a 24 Espaces naturels sensibles répartis dans le département. La grosse force c'est cette Maison de la nature qui offrira une vitrine en pleine nature au grand public, aux écoles et aux salariés qui y travailleront. La mairie a acheté plus d'une vingtaine d'hectares, le Département 2 hectares. Quand un bien appartient aux habitants, s'approprier le lieu est une bonne chose.

Est-ce qu'une menace planait sur ce site ?

Je voulais mettre en place cet Espace Naturel Sensible. Cet hôpital désaffecté depuis 2015 appartenait aux cheminots de France et ils souhaitaient le vendre. Nous avions un droit de préemption et ils ne pouvaient pas vendre sans notre accord. Des promoteurs étaient intéressés mais nous ne voulions pas le défigurer mais le mettre au service de la nature. Conserver cet espace pour faire face localement au changement climatique est essentiel. C'est un projet phare de Clermont Auvergne Métropole et un projet d'avenir.

On parle beaucoup de Chaîne des puys mais il n'y avait pas de protection particulière pour ce genre de site ?

Le volcan du puy Giroux est dans la zone tampon de la Chaîne des puys inscrite à l'Unesco avec la Faille de Limagne qui s'arrête à 200 mètres du puy. C'est notre façon de participer à cet effort collectif de protection du site : on apporte un Espace Naturel Sensible. Nous ne sommes pas loin du plateau de Gergovie et de la montagne de la Serre, un autre pendant de l'Unesco. Ce petit coin de verdure, qui n'est pas dans cette chaîne des puys, on voulait le protéger en apportant un plus. Il est central. Ce relief inversé de la montagne, cette Chaîne, la Faille... C'est unique au monde.

La commune de Romagnat a une image de ville préservée, de bulle entourée par de grands axes routiers...

On est au fond de la Métropole, la dernière commune avant une autre entité. Nous n'aurons jamais de grand centre commercial ou de zone industrielle mais notre grande force c'est la préservation de la nature. Les gens le disent, ils sont bien ici. On peut marcher dans la nature directement depuis le centre-ville. On veut préserver ce poumon vert de l'agglomération. Les zones industrielles, cela ne fait pas rêver mais un site comme le puy Giroux, oui. Surtout avec la hausse des températures à venir. C'est un travail d'avenir que nous faisons avec cet Espace Naturel Sensible et les projets menés sur la commune (Lire ci-contre).

0 commentaires
Envoyer un commentaire