Clermont-Ferrand 19° C
lundi 27 mai

Capitale européenne de la culture 2028 : on est en finale !

09h55 - 25 mars 2023 - par Info Clermont Métropole
Capitale européenne de la culture 2028 : on est en finale !
600 communes, 14 départements et 4 régions sont portés par le projet Clermont-Ferrand Massif Central Puy-de-Dôme capitale 2028.

Clermont-Ferrand et le Massif central ont été sélectionnés pour la finale dans cette candidature à la Capitale européenne de la culture 2028. Retenue avec Montpellier, Rouen et Bourges, la capitale de toute l'Auvergne commence un nouveau travail.

En 2028, en même temps que la République tchèque, la France accueillera une Capitale européenne de la culture.

Mercredi 1er mars, l'association « Clermont-Ferrand Massif central 2028 » et une délégation composée de 10 personnalités défendaient les couleurs de la ville et du Massif pour devenir la Capitale européenne de la culture 2028.

Après avoir entendu les 9 candidats français (Amiens, Bastia, Bourges, Clermont-Ferrand, Montpellier-Sète, Nice, Reims, Rouen, Saint-Denis) du 28 février au 2 mars, le jury composé de dix experts nommés par l'Europe et deux experts par le ministère de la Culture français, a annoncé les finalistes le 3 mars dernier.

Reconnaissance

Sélectionnés par le jury, Clermont-Ferrand et le Massif central vont pouvoir poursuivre l'aventure pour devenir la Capitale européenne de la culture en 2028. Clermont-Ferrand prépare sa candidature pour devenir cette capitale.

« Je suis évidemment très heureux et très fier de cette reconnaissance par l'Europe, du travail que nous menons depuis 2014, qui a permis de fédérer un collectif inédit à l'échelle du Massif central, autour de plus de 600 communes, 14 départements et 4 régions (soit 85 % du Massif central) a déclaré Olivier Bianchi, le maire de Clermont et président de la Métropole. Ce projet nous l'avons construit solidairement en rompant avec les oppositions, avec l'isolement ou la pensée en silo, en mettant autour de la même table toute la diversité du Massif central. »

Depuis 2015, la Ville de Clermont-Ferrand travaille son projet de candidature au titre de Capitale européenne de la Culture pour 2028.

Si ce programme européen est une opportunité de développement et de rayonnement pour un territoire, sa mise en œuvre est également une aventure fédératrice pour les forces vives locales.

« Par-delà les frontières administratives géographiques ou politiques, en conviant les habitants, les partenaires culturels, économiques, éducatifs, mais aussi le monde agricole, scientifique ou sportif, à prendre leur part nous avons construit un projet sincère et différent rappelait Olivier Bianchi. Nous avons su montrer que c'est grâce à la pluralité des pratiques et des points de vue, que l'on peut imaginer de nouveaux scénarios de vie pour construire demain, pour répondre à des enjeux complexes de transition. »

Prochaines étapes

Les finalistes devront dans les prochains mois affiner et préciser leur projet, pour remettre en septembre prochain un dossier de candidature complémentaire, plus conséquent, plus technique.

Ils accueilleront à l'automne une délégation du jury pour une visite des sites, et enfin se retrouveront fin décembre au ministère de la Culture à Paris pour un grand oral. Le gagnant devrait être connu fin décembre 2023 ou en janvier 2024.

Europe des Massifs

« Il faut rester attentif et éveillé, nous avons en face de nous des candidats qui portent de très beaux projets, qui défendent des valeurs tout aussi importantes que les nôtres a rappelé Patrice Chazottes le directeur de CF MC 2028. Nous devons affirmer notre ambition de construire une Europe des massifs, de ces territoires isolés, ruraux et de moyennes montagnes, qui obligent à inventer de nouvelles manières d'accès à la culture. Il y a là un enjeu de mobilité et de démocratisation culturelle, de prise en considération de toutes celles et tous ceux qui composent cette vaste Europe. Cela nous permet de poursuivre le travail mené avec les habitants, les partenaires culturels, économiques, éducatifs de la candidature, mais aussi avec nos amis européens, et avec la République tchèque. Comme aime le dire l'écrivaine Cécile Coulon, présidente de la candidature : nous allons montrer à tout le monde que les bonnes idées jaillissent au milieu des volcans ! »

Si être en finale a permis une effervescence, « qui a fait entendre nos paysages et ses habitants, nos cultures, nos initiatives, la voix d'une Europe solidaire de ses périphéries, de ses ruralités » comme le mentionnait Olivier Bianchi, CF MC 2028 a encore de l'ambition.

Car on le sait que trop bien à Clermont : une finale cela se gagne ! Mais Clermont-Ferrand et sa région ont déjà gagné beaucoup.

0 commentaires
Envoyer un commentaire