Clermont-Ferrand 25° C
lundi 24 juin

Parc des volcans et CREPS forment les accompagnateurs en moyenne montagne

06h47 - 08 décembre 2022 - par Guillaume Bonnaure
Parc des volcans et CREPS forment les accompagnateurs en moyenne montagne
Michaël Roux, coordonnateur des formations pleine nature du CREPS de Vichy explique aux futurs AMM les spécificités de notre territoire.

18 stagiaires venus de toute la France suivent cet automne une partie de leur cursus pour le diplôme d'État d'Accompagnateur en Moyenne Montagne, à Montlosier, site de la Maison du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.

Ils viennent des Pyrénées, de Paris ou du Jura. Agriculteurs, doctorant en géologie, prof de philosophie, ingénieur ou rodés aux métiers de la montagne, ils se sont donné rendez-vous au milieu des volcans d'Auvergne pour compléter leur bagage ou se reconvertir en suivant une partie du cursus de diplôme d'État d'Accompagnateur en Moyenne Montagne, à Montlosier, site de la Maison du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne.

Un partenariat entre le Parc et le CREPS de Vichy qui organise ces unités de formation en Auvergne, est conduit depuis 2020. L'objectif est de transmettre des valeurs de préservation et de partage des patrimoines naturels via des interventions pédagogiques de gardes-nature du Parc.

Environ 200 Accompagnateurs en Montagne diplômés d'État (AMM), essentiellement travailleurs indépendants, interviennent dans le Parc des Volcans d'Auvergne.

Avant de se former, les stagiaires ont été présélectionnés avec une épreuve de marche-orientation et un QCM sur les connaissances du milieu montagnard avec 40 questions sur le milieu naturel.

« Le but est qu'ils arrivent à comprendre comment s'est formé ce milieu et à expliquer ce que l'on voit car c'est ce qu'ils auront à faire avec leurs clients ou des scolaires explique Michaël Roux, coordonnateur des formations pleine nature du CREPS de Vichy. On les forme aussi à la pédagogie car nous avons des partenariats avec l'école d'Aydat. »

envie de nature

L'accompagnateur en montagne est un diplôme d'État sportif, c'est le plus culturel de tous les diplômes d'éducateurs sportifs. Le but c'est d'encadrer un groupe en sécurité et d'intéresser les gens à ce qu'ils voient, la faune, la flore, l'environnement, la formation des puys... Les AMM interviennent sur énormément de thématiques qui intéressent les gens.

« Ils sont très proches de la nature, avec des profils sociologiques très variés précise Michaël Roux. Nous sommes sur une formation de reconversion. Nous avons quelques jeunes qui prennent cette filière mais ce n'est pas la majorité. Les gens ont entre 30 et 50 ans, ils souhaitent prendre un virage sur le plan professionnel, sortir de leur bureau, et retrouver du lien social après le Covid. Ils ont envie d'être au contact de la nature car se sont des pratiquants de trail, d'escalade. Et ils ont envie d'être en contact avec du public. »

Benjamin par exemple, est en pleine reconversion. « Je suis dans l'audiovisuel, dans l'événementiel avoue ce Parisien. J'aimerais exercer dans les Aravis en Haute-Savoie. J'aime la randonnée et le trail. Il me faut ce diplôme pour exercer et on apprend beaucoup sur la faune, la flore... »

Tristan, lui, travaille dans la vallée d'Ossau dans le Béarn. « J'ai déjà un BP JEPS passé à Pau pour être éducateur sportif. Il y avait une mention randonnée. J'ai découvert ça l'été, j'aimais bien encadrer les randonnées. C'est une suite logique de passer ce diplôme d'accompagnateur, cela suit mon cursus. Je passerai peut-être d'autres diplômes en complément canyoning ou VTT. Je travaille déjà en Suisse durant la saison d'hiver mais j'aimerais monter mon business dans les Pyrénées. »

Carole était dans l'hôtellerie à La Bourboule pendant dix ans. « Je connais le milieu depuis longtemps et j'ai côtoyé des AMM. J'ai fait des études de tourisme donc c'est un peu dans cette suite logique. J'ai fait une petite introspection et cela me paraissait évident de travailler au contact de la nature et transmettre mon savoir sur le milieu montagnard et aussi sensibiliser à la protection de l'environnement. On a aussi la chance d'avoir des classes vertes dans le Sancy. »

Ce partenariat vise donc également à faire de ces futurs accompagnateurs en montagne de véritables ambassadeurs du Parc pour des activités de pleine nature écoresponsables.

0 commentaires
Envoyer un commentaire