Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 30 novembre

A Lempdes, au coeur de Green Corp Konnection

07h18 - 15 novembre 2022 - par
A Lempdes, au coeur de Green Corp Konnection
Le site de Lempdes dispose de 1700 m2 de production.

Le  novembre, Green Corp Konnection (GCK), qui propose des solutions technologiques pour accélérer la décarbonation des transports grâce notamment à l'hydrogène, inaugurait son nouveau site industriel de batteries électriques basé à Lempdes et destiné à réunir une partie de ses activités de production et de R & D.

Vélo, bus, camion et même bateau... Dans ses ateliers installés rue Pierre Boulanger à Lempdes, Green Corp Konnection développe son savoir-faire pour les mobilités de demain, en électrique ou en hydrogène. Le groupe est présent sur toute la chaîne de valeur de l'énergie verte.

Implanté sur l'ancien site de l'entreprise SNEI, le nouveau site de Green Corp Konnection est une étape stratégique pour ce groupe de 9 sociétés consolidé en 2020 qui réaffirme son rôle d'acteur majeur de la décarbonation des transports alors que les véhicules thermiques seront bannis en 2035.

Le groupe GCK est organisé autour de 3 pôles et comporte des sites à Issoire et à Lempdes et bientôt aux Gravanches à Clermont-Ferrand : un pôle technologie et industrie (GCK battery, GCK mobility et Solution F), un pôle sport automobile (GCK motorsport, GCK performance et le e-circuit de Charade) et un pôle énergie avec GCK energy. Sous l'impulsion de Green Corp Konnection qui a repris son exploitation début 2021, le circuit de Charade est un laboratoire pour accompagner la transition vers la mobilité de demain.

UN CA doublé

GCK s'est notamment spécialisé dans le « rétrofit » de véhicules lourds, technique qui permet de remplacer le moteur thermique d'un véhicule essence ou diesel par un moteur électrique à batteries ou hydrogène.

GCK compte 150 employés avec un chiffre d'affaires projeté entre 18 et 22 millions d'euros.

« Le projet est de doubler ce chiffre d'affaires sur les quatre prochaines années et c'est bien engagé car nous avons des commandes en France explique Eric Boudot, le directeur général. On va faire 20 millions d'euros cette année et on dépassera les 40 l'année prochaines avec une croissance progressive jusqu'à 150 millions avec une création d'emploi qui va avec sur nos différents sites en région AURA et en Provence. »

De 150 employés aujourd'hui, GCK devrait passer à 200 en fin d'année. Le groupe poursuit sa croissance avec ce nouveau site de Lempdes de 2 500 m2 consacré à l'activité de production de batteries du groupe, au développement de prototypes pour l'activité rétrofit électrique et hydrogène et à la préparation de solutions de stockage et de distribution d'énergie propre.

90 employés à Lempdes

Ce site de Lempdes, le plus gros du groupe avec 90 personnes employées venants en majorité de la région clermontoise, fait partie du pôle technologie et industrie.

« Ce site est l'aboutissement d'une première étape : créer un acteur industriel fort capable de créer de l'emploi et de se développer expliquait Eric Boudot. Cette zone de Lempdes est bien développée, à proximité de l'A89 et du circuit de Charade. Le futur site des Gravanches n'est pas loin. Avoir un premier site industriel d'une superficie importante et pouvoir rassembler une partie de nos activités c'est une étape majeure mais ce n'est que le début de l'aventure. »

Roland Lescure, ministre délégué à l'industrie était en visite sur différents sites industriels du bassin clermontois le 7 novembre dernier. « Vous avez bien choisi le moment pour cette inauguration avec le lancement de la COP 27 et la semaine du made In France déclarait-il. GCK avec son innovation et son audace coche toutes les cases pour cette révolution industrielle vers la décarbonation que je veux voir partout en France. » En 2030, la France voudrait produire deux millions de véhicules électriques par an...

Une vingtaine d'offres d'emploi sont à pourvoir à Lempdes comme technicien, ouvrier, ingénieur...

« GCK mobility rétrofite des véhicules en mode prototypes mais nous allons nous doter d'un véritable outil industriel avec une usine de 5 000 m2 sur deux hectares de terrain à Clermont-Ferrand, aux Gravanches explique Stéphane Vidal, directeur général adjoint de GCK Mobility. Le groupe veut conserver le site de Lempdes pour faire des batteries au lithium ion. Il y a de très gros marchés, des centaines de milliers de batteries vont êtres fabriquées au sein de cette unité par GCK battery, pour des vélos, entre autres. Nous avons besoin de ces 1 700 m2 de production à Lempdes. »

développement

Aux Gravanches, l'usine de 6 000 m2, comprendra une centaine de personnes. « L'Auvergne est une terre d'accueil plus qu'agréable, j'ai la chance d'y résider avouait Eric Boudot, le DG de GCK. Il y a un écosystème fort sur les mobilités. Le circuit de Charade est aussi un élément important pour nous car pour faire des véhicules à hydrogène ou à batterie il faut les tester. Avoir cette plateforme de test, c'est une chance. On garde aussi la connexion avec la Savoie, le berceau du groupe. Se baser sur l'industrie du Puy-de-Dôme est essentiel. L'objectif est d'avoir de nouveaux sites dans les prochaines années et d'aller au bout de cette démarche. »

0 commentaires
Envoyer un commentaire