Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 30 novembre

Le train du rugby a embarqué les passagers clermontois dans l'aventure du Mondial 2023

09h16 - 14 novembre 2022
Le train du rugby a embarqué les passagers clermontois dans l'aventure du Mondial 2023
Les visiteurs ont pu contempler la Coupe du monde de rugby, le trophée Webb Ellis. - © Guillaume Bonnaure

Le train du Rugby Tour by France 2023 faisait étape dans la capitale auvergnate les 7 et 8 novembre. En embarquant dans ce train, les passagers ont pu se plonger dans l'histoire du rugby et vivre déjà au rythme du Mondial 2023.

Supporters ou joueurs de l'ASM, scolaires, licenciés des écoles de rugby, joueuses de l'ASM Romagnat ou simples curieux, les passagers du train en direction de la Coupe du monde de rugby 2023 s'étaient donné rendez-vous sur les quais de la gare de Clermont-Ferrand les 7 et 8 novembre derniers.

Le Rugby Tour by France 2023 qui a sillonné plus de 50 villes dans l'hexagone faisait étape dans la capitale auvergnate. Et on peut dire que les Clermontois n'ont pas manqué ce train...

« Cette opération a été un succès dans son ensemble explique Pierre Millet, Directeur du site de Saint-Étienne pour la Coupe du monde 2023 de rugby. Sur Clermont-Ferrand, le flux a été continu sur ces deux jours. Nous avons eu beaucoup de scolaires aussi grâce au travail en commun avec la Ville et l'Académie. »

Les visiteurs ont pu déambuler dans les différents wagons pour découvrir le rugby dans sa globalité, des règles aux hymnes des pays en passant par les grands moments des Coupes du monde de rugby depuis 1987.

Un « check » à Ntamack

Dès la première voiture, on est plongé au cœur du match d'ouverture France-Nouvelle-Zélande qui aura lieu au Stade de France le 8 octobre 2023 en réalité virtuelle grâce à la technologie de Meta. Avec des lunettes spéciales, on se retrouve dans le couloir des vestiaires avec les joueurs du XV de France. On rentre sur la pelouse avec eux et on vit l'ambiance comme si on y était avec feu d'artifice et tifo géant en bleu, blanc, rouge. Bien sûr, on a chanté la Marseillaise... et on a même fait un « check » à Romain Ntamack, l'ouvreur de l'équipe de France, pour l'encourager.

Dans les autres voitures, on peut retrouver une présentation des projets à impact positif développés avec les territoires comme la « Mêlée des Chœurs » impulsée avec le chanteur Mika pour permettre à 7 000 jeunes de chanter les hymnes avec les joueurs. Il y a aussi ce XV de la gastronomie composé de 15 grands chefs. Des recettes servies dans les hospitalités et aux buvettes reprendront dans toutes les villes hôtes des spécialités locales mais les cuisiniers feront aussi des plats en rapport avec l'affiche du match.

Tous les rugby

D'autres associations sont mises « en avant » comme « Rugby au Cœur », qui développe le rugby dans les écoles, les hôpitaux et les quartiers ou Campus 2023 qui forme 2 000 jeunes aux métiers du sport, du tourisme et de la sécurité.

Le rugby fauteuil aussi a droit à son « exposition ». Le mondial de rugby fauteuil aura lieu en même temps que celui des « valides » comme pour les Jeux olympiques 2024 avec les sports paralympiques.

Dans les derniers wagons, on a pu voir les maillots de chaque sélection signés par les joueurs et portés lors des dernières compétitions et écouter les hymnes nationaux chantés par les élèves de la « Mêlée des Chœurs ».

Le mythique Trophée Webb Ellis et d'autres objets iconiques des 9 dernières éditions comme des ballons qui ont fait l'histoire de ce sport étaient également exposés.

Nous avons pu revoir les plus grands essais de la compétition et des hakas légendaires. Enfin, les visiteurs ont pu aussi jouer pour gagner des places pour le match d'ouverture France-All Blacks.

Grégory, équipé de son sweat de l'ASM, et sa fille Maylis, se sont régalés. « C'est joli, c'est très agréable et ma fille a bien aimé expliquait-il avant de reposer les pieds sur le quai de gare. Les détails, l'historique de la Coupe du monde et les anecdotes sur les joueurs c'est top. On n'est pas forcément obligé d'être un passionné de rugby pour passer un moment agréable. En plus, on termine ce voyage par le trophée Webb Ellis. Il faut le garder maintenant. »

Un souhait partagé par tous les passagers du train du rugby 2023 et par tous les amoureux du XV de France.

0 commentaires
Envoyer un commentaire