Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 30 novembre

La durabilité au coeur du 31e Sommet de l'élevage

11h02 - 03 octobre 2022
La durabilité au coeur du 31e Sommet de l'élevage
La filière ovine viande et lait est en reconquête (© R. Nardoux).

La 31e édition du Sommet de l'élevage se tiendra du 4 au 7 octobre à la Grande Halle d'Auvergne de Cournon. 1 500 exposants, 2 000 animaux et 100 000 visiteurs professionnels sont attendus pour ce Sommet placé sous l'angle de la durabilité.

Transmission, transition énergétique, durabilité et Mongolie, ces quatre thèmes qui s'imbriquent entre-eux, forment les piliers de la 31e édition du Sommet de l'élevage qui se tiendra du 4 au 7 octobre à la Grande Halle.

Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont fait le choix de placer l'évènement sous le signe de l'installation et de la transmission, enjeux majeurs pour le renouvellement des générations et l'avenir de l'agriculture française sur les dix prochaines années.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes : près d'un exploitant sur trois aujourd'hui n'est pas remplacé. C'est pourquoi, les organisateurs du Sommet de l'élevage ont souhaité faire du renouvellement des générations et de la transmission le fil rouge de cette nouvelle édition comme le rappelait Jacques Chazalet le président du Sommet.

« Notre volonté est claire : mettre en valeur l'avenir de l'agriculture française et montrer toutes les initiatives mises en œuvre pour protéger la jeune génération et l'encourager à se lancer dans un métier porteur et qui malgré tout ce qu'on peut entendre, est plein d'avenir ! Dans ce cadre, le Sommet de l'élevage accueille de nombreux exposants et organisations qui se préoccupent de l'installation ».

L'affiche 2022 illustre d'ailleurs bien cette thématique. Si chaque année, la race à l'honneur se retrouve en tête d'affiche, pour cette nouvelle édition, le Herd Book Charolais et le Sommet ont souhaité y adjoindre un père et son fils. Laurent Andriot du GAEC Clame-Andriot (Allier) et son fils de 13 ans, Maxence, ont donc été choisis pour poser aux côtés de Martinique, leur vache Charolaise âgée de cinq ans.

Une belle façon de montrer la transmission et l'accompagnement des nouvelles générations !

« Bien plus qu'un carrefour d'affaires, le Sommet est un formidable outil pour apporter un éclairage sur des sujets majeurs déclarait Jacques Chazalet. Parmi eux, la transmission des exploitations agricoles et le renouvellement des générations. C'est tellement important que ça en devient une vraie stratégie nationale voire européenne. Car s'il n'y a pas de transmission, il n'y a pas non plus de durabilité. Tout est lié. »

Un nouveau cycle économique s'ouvre pour le Sommet de l'élevage, davantage recentré sur notre territoire car la France a de nombreux atouts à faire valoir en matière d'agriculture et d'élevage à (re) découvrir au Sommet de l'élevage.

élevage durable

« Après avoir fêté nos trente ans, nous ouvrons notre quatrième décennie d'existence, cela va nous permettre de positionner notre événement comme le leader mondial de l'élevage durable expliquait Fabrice Berthon, le commissaire Général du Sommet. Car tout le monde parle de durabilité mais qu'est-ce que l'élevage durable ? Et quelles sont les normes ? Aujourd'hui, un véritable enjeu se joue pour l'élevage de ruminants qui doit s'inscrire dans la durabilité. C'est vraiment l'ambition que nous souhaitons porter dorénavant et faire du Sommet, le salon professionnel de la durabilité en élevage de ruminants et ce, pour les dix ou les vingt prochaines années. »

Transition énergétique

La barre des 1 500 exposants devrait être franchie et on va même vers un record de visiteurs. Plus de 4 000 personnes sont attendues ! Tous les feux sont au vert.

Pour cette nouvelle édition, les organisateurs ont réaménagé le Hall 3 pour permettre un meilleur accueil des visiteurs et améliorer la qualité des présentations animales de bovins viande : le hall disposera de 1 400 m² de superficie supplémentaire. Au passage, le bâtiment dédié aux vaches laitières va être agrandi.

En partenariat avec Interbev, un nouveau ring de 14 x 9 mètres sera aménagé en son sein, pour organiser des présentations animales complémentaires de celles proposées dans le Zénith.

Un espace de réception avec boissons et collations sera par ailleurs accolé au ring pour recevoir des invités VIP lors de ces présentations. « C'est aussi un lieu de convivialité qui favorise les échanges, les rencontres et qui donne l'envie rappelait Jacques Chazalet. Car le plus important c'est de mettre en valeur ce qui fonctionne, de montrer la passion des éleveurs présents et prouver que le Sommet contribue à la durabilité par la transmission ! »

La transition énergétique sera également au cœur du Sommet. D'ailleurs, le nombre d'exposants dans le domaine de la méthanisation est en progression.

Mongolie

Pour cette prochaine édition, c'est la Mongolie qui a été choisie pour être le pays à l'honneur. Avec une superficie de 1,5 million de km² et 66 millions de têtes de bétail pour 3 millions d'habitants, la Mongolie dispose d'un potentiel agricole considérable. Les vastes steppes mongoles font du pays un lieu de prédilection de l'élevage extensif et durable. Pour preuve, 80 % du territoire est dédié au pâturage. L'agriculture est, par ailleurs, un pilier de la coopération franco-mongole. On revient à cette notion de durabilité.

« La Mongolie s'engage fortement sur le sujet du pastoralisme et tous les enjeux qui y sont liés concluait Fabrice Berthon, le commissaire Général du Sommet. Son système d'élevage est d'ailleurs très proche de celui du Massif central où plein air et bien-être animal sont deux composantes essentielles de l'élevage. Ce 31e Sommet est nouveau chapitre qui s'ouvre pour notre événement. »

www.sommet-elevage.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire