Clermont-Ferrand 23° C
mardi 04 octobre

« Bouge ton Clermont » : le plan jeunesse de la Ville pour les 11-15 ans

17h35 - 19 septembre 2022 - par
« Bouge ton Clermont » : le plan jeunesse de la Ville pour les 11-15 ans
Le maire Olivier Bianchi (ici à l'école Diderot, dans le quartier de La Plaine, le 23 février) et la mairie de Clermont lancent leur plan jeunesse.

Lundi 12 septembre, la mairie de Clermont-Ferrand a présenté son plan d'action en faveur de la jeunesse et des 11-15 ans, en concertation avec les collèges et les acteurs socioculturels du territoire.

Occuper Les jeunesses, car elles sont multiples, c'est le désir de la Ville de Clermont-Ferrand depuis plusieurs années. Mais avec son plan « Bouge ton Clermont » à destination des 11-15 ans, la municipalité veut aller encore plus loin et poursuivre le travail entamé lors du premier mandat d'Olivier Bianchi, de 2014 à 2020.

Après une première concertation à destination des 3-10 ans, les élus de la ville ont voulu faire émerger une réelle politique de la ville pour les adolescents (11-15 ans) et ils sont nombreux dans cette ville (4 % de la population). Cette concertation s'adressait à 6 000 jeunes.

En 2021 déjà, 86 actions ont été recensées dont une grande partie en faveur du développement sportif, culturel et créatif. Mais il faudrait faire encore plus... « Beaucoup de choses existent mais elles sont dispersées rappelait le maire Olivier Bianchi lors d'un déjeuner de presse le 12 septembre. Nous découvrons que les attentes des jeunes sont en phases avec celles des adultes. Le bien-être, l'environnement, la fête, le sport, la culture... Ce sont des choses importantes pour eux. »

5 piliers

Ce plan porté par Cécile Audet, adjointe au maire chargée de la Petite enfance, Enfance, Jeunesse et éducation, pointe 5 enjeux prioritaires :

- Assurer le bien-être des jeunes et leur santé avec des ateliers de prévention, des espaces publics appropriés (avec des plans d'accès à l'eau potable ou aux îlots de fraîcheur)

- Favoriser l'accès aux sports et loisirs, à l'art et la culture (extension du pass culture, pratique artistique amateurs locales, développement des accueils de loisirs « Culture » qualifiés, développer la culture numérique, intégrer une programmation jeunesse dans des évènements de la Ville, DEMOS...)

- Accompagner la construction de la citoyenneté, rendre visible leur engagement et soutenir leurs initiatives (lieux à disposition pour s'exprimer, favoriser les actions solidaires, création de Junior Asso pour se former à la gestion d'une association,

- Permettre aux jeunes de trouver leur voie et mettre en place les conditions d'accès à l'autonomie (soutien dans la recherche de stage, développement des réseaux, sessions d'information sur les offres d'orientation et de formation, aide aux devoirs...).

- Rassembler la communauté éducative et les directions de la Ville autour des besoins recensés (développer les relations et échanges entre la Ville et les collèges, améliorer la communication en direction des jeunes, renforcer les liens avec les parents d'élèves...).

En matière de politique sportive, plusieurs axes de travail sont étudiés : réaliser une cartographie de l'offre d'infrastructures et d'équipements sportifs, étendre le « C'est Dimanche » pour les jeunes, ouverture une fois par mois d'un gymnase pour mettre en place des activités sportives en pratique libre et en famille, encourager les clubs et associations sportives à faciliter l'accès à l'équipement individuel (en projet), aide financière à la « première licence ».

La Ville souhaite désormais aider avec une bourse aux équipements de seconde main pour les clubs et associations sportives. De futurs projets d'aménagements sportifs pourront être menés.

Une communication sur la tarification des piscines métropolitaines et faciliter l'accès à des lieux de baignade est en cours.

À l'image du Sport Truck mis en place l'été dernier, la Ville de Clermont-Ferrand veut continuer à déployer des équipes mobiles d'animation sur l'espace public afin que tous les habitants puissent passer un moment convivial en pratiquant une activité sportive

de loisirs.

L'accès aux loisirs avec des accueils de loisirs les mercredis pour les 11-15 ans (en cours) sera favorisé... Séjours et activités d'été sont aussi en place.

engagement

L'engagement des jeunes doit être mis en avant et un Conseil municipal des jeunes comme on peut en voir à Beaumont va être créé et des concertations permanentes auront lieu pour saisir le ressenti de la jeunesse clermontoise et ses attentes.

« Nous allons notamment créer un tiers lieu jeunesse au Centre Anatole-France et

leur permettre de s'exprimer via le conseil municipal des jeunes explique Olivier Bianchi. Des exemples parmi tant d'autres... »

Communiquer

Malgré tout, il y a un gros souci d'information. Les jeunes ne passent plus ou peu par les canaux traditionnels d'information comme les médias locaux ou la municipalité. Mais ils privilégient les réseaux sociaux comme Tik-Tok ou la voie du collège pour s'informer.

En ce sens, la création d'outils numériques de communication auprès des jeunes va être développée.

C'est l'objet du point de travail numéro 5. « Nous voulons développer les relations et les échanges entre la Ville et les collèges explique Cécile Audet. Les collèges étant les principaux lieux de vie des 11-15 ans, la Ville souhaite développer ses relations avec les différents établissements mais aussi avec les parents d'élèves ».

Faire des collèges des relais de l'information de la Ville, voilà un point essentiel comme développer les contacts en entreprises, dans les médias, les associations et dans les collectivités pour faciliter l'accès aux stages à des collégiens qui n'ont pas les mêmes contacts et réseaux que certaines familles.

Là aussi, il y a un travail de la mairie comme de tous les acteurs locaux et des médias pour que les jeunes aient les bonnes informations utiles. Pour éviter le sentiment parfois réel d'être lâché dans la « nature ».

Les 16-25 ans feront l'objet d'un autre plan, peut-être lors d'un futur mandat, d'ici 2026 afin de suivre l'enfant qui est né à Clermont-Ferrand jusqu'à ses années étudiantes.

0 commentaires
Envoyer un commentaire