Clermont-Ferrand 23° C
mardi 04 octobre

Audrey Dulondel : "Nous travaillons sur un déplacement en Afrique du Sud"

06h40 - 20 septembre 2022
Audrey Dulondel :
Audrey Dulondel a pris la succession de Thierry Fraisse à la tête de l'Interclubs des supporters jaune et bleu.

Audrey Dulondel est la nouvelle présidente de l'Interclubs des supporters de l'ASM. Dynamique, expérimentée et passionnée, elle nous parle des nouveaux projets de la « Yellow Army ».

Comment est née cette passion pour le rugby et l'ASM ?

J'ai toujours aimé ça ! Ma mère aime beaucoup le rugby alors que mon père pas du tout. Mes parents avaient un hôtel-restaurant au Mont-Dore et Christian Fournial, le président de l'association les Trolls montferrandais, le café du Sancy. J'allais voir les matches dans son bar, c'est le lieu de rassemblement rugby là-haut. Donc grâce aux Trolls, je suis vraiment rentrée dedans car j'ai été secrétaire du club de supporters. J'étais aussi membre du conseil d'administration de l'Interclubs. Avec mon parcours au sein du CA d'Entreprises ASM en mêlées, cela me permettait d'avoir une relation plus proche encore avec l'ASM. Je m'occupe de l'évènementiel. Déjà l'an dernier, j'avais lancé quelques petites choses en tant que vice-présidente de l'Interclubs comme le paiement en ligne. Il faut tester des choses !

Vous avez fait votre première AG le 7 septembre...

C'était la première AG connectée en visio conférence pour les clubs qui sont à l'extérieur de Clermont-Ferrand et de la région (Londres, Paris, Perpignan, Bordeaux, Toulon, Lyon, Rennes... ). Nous avons 21 associations de supporters au sein de l'Interclubs. La Yellow Army est implantée en Auvergne mais il y a beaucoup de supporters en France et beaucoup nous suivent à distance. C'est un moyen de les impliquer dans ces discussions. Il y a pas mal de sang neuf à la tête des associations.

Quels sont les projets de l'Interclubs ?

Nous avons parlé des cinq déplacements que l'on aimerait faire (Toulouse, Lyon, Montpellier, Stade rochelais et Bayonne sur un week-end). Ce sont des déplacements réservés au membre de l'Interclubs avec une ouverture aux autres supporters selon la demande via un paiement en ligne sur une plateforme où nous vendrons des packages bus et place directement. Il faut recréer une dynamique après les saisons sans phases finales et avec le Covid. Nous allons aussi essayer de pousser la vente des places pour les matches à l'extérieur même sans bus.

L'objectif est de retrouver l'ambiance au Michelin ?

Nous avons mis en place un nouveau fonctionnement pour que tout le monde s'implique. Nous avions créé une commission déplacement et une commission ambiance. L'Interclubs, c'est l'union de tous les présidents et de leurs forces pour organiser des déplacements et des évènements. Ce n'est pas une agence de voyages. Il faut retrouver cette émulation autour de l'équipe. C'est assez subjectif car l'ambiance d'un stade découle aussi des résultats de l'équipe. Nous n'avons pas les budgets pour faire des tifos à chaque match. Mais on travaille dessus avec tous les acteurs qui font l'ambiance : le speaker, l'ASM, la banda de Cournon et l'allée des supporters. Les joueurs et le staff aussi ont envie de se rapprocher encore plus de leurs supporters. Aurélien (Rougerie) a aussi cette envie et il sait faire le lien entre nous et les joueurs. On est là pour eux, avec eux ! La réputation de la Yellow Army n'est pas à faire mais le Covid nous a éloignés.

On vous sent pleine d'envie ?

Nous avons envie d'insuffler une nouvelle dynamique, proposer d'autres choses comme un After Work à la Coopé. Nous allons offrir un drapeau à chaque supporter qui aura pris sa place et le bus avec l'Interclubs. On veut créer des animations sur le parvis du stade avec les supporters comme Bayonne ou les Stormers quand ils viendront. Il y aura aussi des interactions avec Gergovix, la nouvelle mascotte.

L'ASM ira jouer au Cap, en Afrique du Sud fin janvier en Coupe d'Europe. Un déplacement est-il à l'étude ?

Nous travaillons dessus, des discussions sont en cours pour organiser quelque chose. C'est un déplacement hors norme qui ne se fera pas uniquement en aller-retour sur deux jours. C'est l'ASM CA qui est actuellement en discussion avec le voyagiste mais le concept serait le même pour tout le monde avec plusieurs jours sur place, avec des vols réguliers, sur un budget plus conséquent qu'un déplacement en Angleterre. Nous aurons plus d'informations dans les jours qui arrivent.

0 commentaires
Envoyer un commentaire