Clermont-Ferrand 23° C
mardi 28 juin

CAF et Ville : une signature pour améliorer le quotidien des familles clermontoises

06h06 - 22 juin 2022
CAF et Ville : une signature pour améliorer le quotidien des familles clermontoises
Alain Rochette, président de la Caf 63, sa directrice par intérim, Fabienne Ploton et Olivier Bianchi (© AF).

Après une visite de l'école maternelle Jean-Jaurès, le 31 mai, la ville de Clermont-Ferrand et la Caisse d'Allocations Familiales du Puy-de-Dôme ont conclu un nouveau partenariat pour l'enfance.

La Caisse d'Allocations Familiales (Caf) du Puy-de-Dôme versera près de deux millions d'euros à la ville de Clermont-Ferrand chaque année pour améliorer le quotidien des familles. C'est ce qui a été conclu lors de la signature de la Convention Territoriale Globale (CTG), le mercredi 31 mai. Un partenariat de cinq ans.

Après la visite de l'école maternelle Jean-Jaurès et de sa nouvelle classe dédiée aux enfants de moins de trois ans, Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, Alain Rochette, président de la Caf du Puy-de-Dôme, et sa directrice par intérim, Fabienne Ploton, se sont munis de leurs stylos pour officialiser cette collaboration.

« Ce n'est pas une signature qui vaut rien, signale Olivier Bianchi. C'est 10 millions d'euros sur cinq ans ! Grâce à cet argent on peut faire un certain nombre de politiques publiques en direction de la jeunesse. »

Cette subvention permettra de développer les offres proposées par les services déjà en place. C'est-à-dire les 14 crèches municipales, les 20 accueils de loisirs municipaux.

OBJECTIFS

Elle financera aussi les quatre postes d'animateurs des deux Relais petite enfance, l'organisation de 36 séjours à l'année, 50 formations au brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA) ou au brevet d'aptitude aux fonctions de directeur (BAFD), l'ouverture de deux lieux d'accueil enfants-parents, des postes de chargé de coopération, l'agrément des trois centres sociaux ainsi que les associations gestionnaires de crèches, des lieux d'accueil enfants-parents et d'un Accueil de Loisirs Sans Hébergement (ALSH).

La CTG définit huit grands objectifs qui permettront de faciliter le quotidien des familles pour les questions relatives à la petite enfance, à l'enfance, la jeunesse, l'animation de la vie sociale, la parentalité, le logement, l'accès aux droits et à l'inclusion numérique.

« Il faut que les villes soient à la hauteur de leur responsabilité qui est celle de former, socialiser, sortir des rails sociologiques toute une jeunesse pour que chacun puisse avoir sa chance de vivre et de réussir dans notre République », a conclu le maire de Clermont-Ferrand.

Depuis 2014, les questions de l'enfance et de la petite enfance sont des questions essentielles pour Olivier Bianchi.

« On ne renonce pas aux priorités qu'on s'était données il y a des années. On continue à les renforcer. Nous sommes même en train de travailler maintenant sur d'autres classes d'âges... »

VÉGÉTALISER

« Il y a un plan d'action qui nous permet de mettre en place des nouveautés, annonce Clément Voldoire, responsable du service des loisirs de Clermont-Ferrand. Et il y a une action qui est assez forte, c'est la végétalisation des cours d'écoles. On a déjà végétalisé deux cours et grâce au soutien de la Caf, on va pouvoir en faire encore plus ! »

Quatre cours d'école devraient être végétalisées l'année prochaine et d'ici 2026, la ville prévoit de végétaliser au moins 16 cours.

L'école maternelle Jean-Jaurès suit déjà le mouvement. En ce moment, les enfants de l'école aménagent un mini-jardin à la française dans la cour de l'école. Ils ont déjà préparé un cheminement en feutre de paillage, étalé la terre et semé ! Quand le feutre se dégradera naturellement, il ne restera plus qu'un chemin de terre autour de la végétalisation.

Un projet qui a mobilisé toutes les équipes et même les parents. L'école espère maintenant mettre en place un jardin potager...

0 commentaires
Envoyer un commentaire