Clermont-Ferrand 23° C
mardi 28 juin

L'antenne clermontoise des Pâtes au Beurre accompagne les familles depuis un an déjà !

06h04 - 21 juin 2022
L'antenne clermontoise des Pâtes au Beurre accompagne les familles depuis un an déjà !
Cécile Audet, adjointe au maire en charge de la jeunesse, Sophie Marinopoulos créatrice des Pâtes au Beurre et Sarah Mattera directrice de mille formes.

Du 30 mai au 4 juin, avait lieu la semaine de l'enfance à Clermont-Ferrand. Pour l'occasion, la psychologue Sophie Marinopoulos est venue présenter l'antenne des Pâtes au Beurre, un espace d'accueil et d'écoute pour les familles.

Elle est venue donner le coup d'envoi de la semaine de l'enfance... Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste et spécialiste de l'enfance et de la famille, a retrouvé Clermont-Ferrand et son antenne des Pâtes au Beurre, le 30 mai dernier. Installé au centre d'initiation à l'art pour les enfants de 0 à 6 ans, « mille formes », Pâtes au Beurre est un concept original d'accueil et d'écoute pour les familles, créé en 1999 par Sophie Marinopoulos.

La directrice de « mille formes », Sarah Mattera, avait déjà remarqué que son centre d'art pour les tout-petits était aussi « un lieu où la question de la parentalité était très présente. Un lieu où les parents discutaient ensemble et pouvaient aussi se poser des questions. Dès le début on a parlé de ce lieu qui pourrait accueillir toutes leurs questions... »

En juin 2021, son vœu était exaucé.

Pâtes au Beurre, c'est un lieu gratuit, anonyme et sans rendez-vous pour les parents et leurs enfants. Il est ouvert tous les vendredis matin en période scolaire, de 9 h 30 à 12 heures, sans limite d'âge.

Psychologues, psychiatres ou encore psychomotriciens sont là pour prendre en charge les familles et discuter. « C'est aussi une façon de sortir la famille des lieux de soins, explique Sophie Marinopoulos. Ce n'est pas parce qu'on se questionne sur son enfant que forcément l'enfant a besoin d'un soin. »

DIALOGUE

C'est au beau milieu d'une cuisine que parents et enfants sont accueillis. « On reçoit dans les cuisines pour rendre les psys plus accessibles, indique Sophie Marinopoulos. La cuisine c'est une pièce familiale. C'est un endroit qui facilite le moment de dialogue, de confidence. »

Les familles et les spécialistes échangent alors autour d'une collation et essaient de renouer un dialogue rompu. L'objectif est de comprendre ensemble quelle est la source du problème pour mieux le dénouer.

« On va essayer de comprendre ce qui fait qu'on ne s'entend pas, ce qui fait qu'on s'inquiète. Comprendre quel sens à la difficulté pour l'enfant... », poursuit la psychologue. Du simple sujet d'argent de poche jusqu'aux problèmes d'alimentation, tout peut être abordé. « Il n'y a pas de questions idiotes quand on est parent. »

S'il s'agit bien d'un problème de communication au sein de la famille, « d'une difficulté d'harmonie au sein de la relation, les spécialistes le verront tout de suite et pourront l'accompagner ». Mais s'ils remarquent que l'enfant a besoin de soins, « on va tranquillement discuter avec les parents des orientations possibles ».

Pâtes au Beurre évolue dans un réseau. L'antenne est toujours en lien avec des structures de soins, des structures sociales ou des structures juridiques dans lesquelles l'enfant peut être redirigé selon le problème. L'antenne a aussi un rôle de relais.

POUR TOUS

« On sait que les CMP (Centre médico-psychologique) sont débordés. Nous, on joue ce rôle de présence en attendant que le rendez-vous soit fixé. On ne laisse pas les parents tout seuls ! »

Les pâtes « c'est un plat qu'on sert quand des copains débarquent au dernier moment. C'est aussi un plat que tout le monde peut s'offrir ».

En bref, un plat convivial, familial, simple et pas cher. L'esprit même de ces centres d'accueil et d'écoute. « Et puis moi je suis Nantaise, donc le beurre ça change tout ! », plaisante la créatrice des Pâtes au Beurre.

Ces structures sont des lieux de rencontre. Les parents viennent d'origines sociale et culturelle très différentes et ils ont tous un rapport très singulier à l'éducation. Ces rencontres permettent justement de faire abstraction de la différence et de « penser ensemble ».

Mille formes et son antenne Pâtes au Beurre : 23 rue Fontgiève. Pour plus d'informations : https://www.lespatesaubeurre.fr.

0 commentaires
Envoyer un commentaire