Clermont-Ferrand 24° C
vendredi 27 mai

La Région et la Métropole accélèrent la décarbonation de la mobilité

08h17 - 14 mai 2022
La Région et la Métropole accélèrent la décarbonation de la mobilité
Équipée de 4 pistes, l'installation accueille, 7j/7 et 24H/24, tous types de véhicules, légers et poids lourds (© Jody Way).

La station d'avitaillement en carburants alternatifs a un an. Le Gaz Naturel Comprimé bénéficiera en 2023 d'un approvisionnement local en biogaz provenant du VALTOM. Le BioGNC constitue lui une ressource locale et renouvelable.

Olivier Bianchi, Président de Clermont Auvergne Métropole et Maire de Clermont- Ferrand et Frédéric Bonnichon, Vice-président de la Région AURA délégué à l'Environnement et à l'écologie positive, ont célébré ce 13 avril le premier anniversaire de la station d'avitaillement en carburants alternatifs (GNC / BioGNC) en présence de Laurent Cheroux, Directeur Commercial de GNVERT.

Distribuant du gaz naturel comprimé (GNC) et du biométhane (bioGNC), la station publique est idéalement située, Chemin du petit Gandaillat, à Clermont Ferrand, à proximité immédiate des axes autoroutiers.

Équipée de 4 pistes, l'installation a la capacité d'accueillir, 7j/7 et 24H/24, tous types de véhicules, légers et poids lourds : bennes à ordures ménagères, cars et camions de transport de marchandises, ainsi que l'ensemble des opérateurs logistiques du territoire.

167 768 € de subvention de la Région Auvergne Rhône-Alpes ont été alloués à ce projet.

Le Gaz Naturel Comprimé (GNC) bénéficiera à l'horizon 2023 d'un approvisionnement local en biogaz provenant du Valtom voisin, tandis que le BioGNC constitue une ressource locale et renouvelable.

Ces deux carburants d'avenir distribués depuis un an par la station contribuent ainsi à accélérer la transition énergétique du territoire.

alternatifs

Dans le cadre de son développement économique et énergétique, Clermont Auvergne Métropole a répondu à l'appel à projets GNVolont'air lancé par l'ADEME et la Région

Auvergne-Rhône-Alpes pour la création d'une station GNC/bioGNC.

Cette station de carburants alternatifs mise en place par ENGIE Solutions répond aux besoins croissants d'acteurs publics et privés mobilisés en faveur de modes de déplacement plus durables et intéressés par l'acquisition de véhicules propres. Elle a été mise en service en mars 2021.

« Cette station constitue une étape de plus dans la transition énergétique de notre métropole en matière de mobilité expliquait Olivier Bianchi. Il s'agit d'un défi majeur et d'une priorité absolue. Nous devons tendre vers des carburants neutres en carbone pour limiter l'impact des moyens de transports collectifs et individuels sur le climat. »

local

Le GNV répond particulièrement aux besoins de la mobilité lourde et intensive : bennes à ordures, bus ou encore camions. Décliné sous deux formes, le GNL (Gaz Naturel Liquéfié) et le GNC (Gaz Naturel Comprimé), le GNV offre à ses usagers une autonomie de 500 à 1 500 km et une durée de chargement égale aux pleins classiques.

Il garantit aussi 20 % de réduction de CO2 par rapport au diesel (80 % dans sa version Bio), des émissions de particules fines quasiment nulles et une diminution de 50 % des nuisances sonores.

Le GNV est l'énergie alternative la plus présente sur le territoire français. Il représente 99,9 % des véhicules lourds non diesel vendus en 2021, avec un succès croissant dans le transport routier, en France comme en Europe.

Le GNC et plus particulièrement le bioGNC permet aux transporteurs de réduire leur impact environnemental, tout en bénéficiant des mêmes performances qu'un véhicule Diesel.

Particularité de la station, le Valtom de Clermont-Ferrand (syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers et assimilés), situé à 400 mètres de la station, injectera dans le courant de l'année 2023 du biogaz produit localement dans le réseau de la station.

économie du territoire

Le choix du GNV est aussi le moyen d'accéder aux zones à faibles émissions qui se développent dans les agglomérations grâce à leur classification environnementale Crit'Air 1.

« Face aux enjeux climatiques et environnementaux, il s'agit de donner à chacun la possibilité d'agir déclarait Frédéric Bonnichon. En se positionnant au cœur du développement des carburants alternatifs (GNV/GNC, électrique et H2), la Région Auvergne-Rhône-Alpes contribue, par un maillage du territoire, à apporter des solutions aux habitants et aux entreprises qui font le choix de la mobilité décarbonée ».

Mise en service en mars 2021, la station compte aujourd'hui une soixantaine de clients

locaux et nationaux avec une consommation mensuelle moyenne de quinze tonnes sur les dix derniers mois.

Cette station a pu voir le jour grâce aux acteurs économiques locaux  : l'Otre, Veolia, le Valtom, le SBA, le groupe Multi Transports, les Transports Boucheix et la société Tapir. Pour répondre à une demande croissante, la station pourra fournir à terme 150 tonnes mensuelles de GNV.

L'usage du bioGNC, un carburant issu de la valorisation de nos déchets organiques, amplifie le gain environnemental des véhicules. Il contribue également au développement de cette filière, créatrice d'emplois locaux non délocalisables, et à l'indépendance énergétique de la France.

La proximité de cette station avec le Valtom, qui injectera en 2023 du biogaz sur le réseau, favorise ainsi une dynamique de circuit court et un cycle vertueux, diminuant les émissions de CO2 au service d'une mobilité régionale moins polluante.

0 commentaires
Envoyer un commentaire