Clermont-Ferrand 24° C
vendredi 27 mai

Le festival Exposciences Auvergne fête ses 30 ans au Polydôme

13h52 - 06 mai 2022
Le festival Exposciences Auvergne fête ses 30 ans au Polydôme
Près de 18 000 jeunes auvergnats ont participé à Exposciences en trente ans.

Du 18 au 21 mai, de jeunes auvergnats pourront présenter les projets scientifiques qu'ils ont mené à l'occasion du 30e festival Exposciences au Polydôme. Une quarantaine de travaux seront présentés cette année pour cette édition anniversaire.

Ils ont entre 4 et 25 ans. Ils sont auvergnats et présentent leurs projets scientifiques pendant quatre jours sur des stands. Du 18 au 21 mai, le centre de Polydôme accueille le 30e festival Exposciences Auvergne.

Un festival où « les jeunes animent la science ». Que ce soit dans le cadre scolaire, universitaire, avec un centre de loisirs ou encore dans le cadre personnel. On parlera physique, biodiversité, sciences de la terre, numérique mais aussi sociologie et histoire.

Une quarantaine de projets seront présentés cette année. « Une belle réussite », pour Hélène Brignon, chargée du projet chez Astu'sciences. Malgré le contexte sanitaire encore présent. « On a des enseignants, qui envers et contre tout, ont mené un projet avec toute l'incertitude qu'on avait derrière. L'ouverture d'Exposciences va être un moment de libération ».

VOYAGE DANS LE TEMPS

Pour célébrer son 30e anniversaire, Exposciences Auvergne propose un bon dans le temps. Retour en 1992, avec un stand « souvenir » spécialement dédié à l'année de naissance du festival. « On montrera à quoi ressemblait un stand en 1992. Avec l'état de la technologie de l'époque, les questions qu'on pouvait se poser », explique Hélène Brignon. « Énormément de choses ont changé en trente ans. Et on a pu le voir à travers toutes nos manifestations. »

Des rétroprojecteurs, des machines à écrire, cassettes et vieux ordinateurs seront là pour intriguer les plus jeunes. « Pour rappel, 1992 c'est le tout premier SMS », plaisante la chargée de projet.

D'anciens participants vont aussi témoigner de cette évolution. Au total, ce sont près de 18 000 jeunes auvergnats qui ont participé à Exposciences en trente ans. Et plusieurs d'entre eux ont fait la rétrospective de leur expérience au festival en vidéo.

ACCESSIBILITÉ

Ces interviews inédites seront diffusées sur les réseaux sociaux d'astu'sciences et sur le site internet exposciences-auvergne.fr début mai, avant l'ouverture de la manifestation.

Si a priori la science peut effrayer plus d'un visiteur, le festival est pourtant « la garantie que ce sera à la portée de tout le monde ! Les projets sont expliqués par les enfants, ce qui les rend accessibles. » C'est avant tout un moment d'échange. Les participants de différents âges peuvent se croiser et partager leur projet : « Ça permet une projection des plus jeunes. Des primaires peuvent parler avec des collégiens, des collégiens avec des lycéens... C'est plus facile de discuter avec des jeunes juste un peu plus vieux qu'eux. »

Des pédagogues et des chercheurs iront aussi à la rencontre des participants durant ces quatre jours. En parallèle, les visiteurs pourront déambuler dans le village scientifique animé par différents experts et participer à divers ateliers et jeux.

Un festival à la portée des adultes, mais aussi des plus petits. Un espace bambin destiné aux enfants entre 18 mois et 6 ans proposera des activités autour de la thématique de l'eau. Une façon d'appréhender les sciences dès le plus jeune âge de façon ludique.

CLÔTURE

Pendant ces quatre jours de festival, l'artiste Nicolas Savoye et l'association Unis Cité vont construire, avec les enfants, une immense machine Rube Goldberg. Une machine qui, avec une réaction en chaîne complexe, réalise une tâche simple. « Par exemple, vous faites rouler une boule dans une goulotte, elle tombe dans un pot, ce dernier tombe et tire un fil qui va par la suite déclencher un autre mouvement. C'est une succession de mouvements qui en déclenche d'autres », explique Hélène Brignon chargée du projet chez Astu'sciences.

Tous les jours, une nouvelle étape de déclenchement sera élaborée. La cérémonie de clôture, le 21 mai, marquera le lancement de la machine Rube Goldberg, construite avec la collaboration de jeunes auvergnats.

L'intégralité du festival est ouverte au public gratuitement. Plusieurs ateliers sont sur réservation (l'espace bambin notamment) ainsi que la table ronde « Est-ce que les sciences répondent à tout ? ».

Programme complet et réservation sur www.exposciences-auvergne.fr/visiter/.

0 commentaires
Envoyer un commentaire