Clermont-Ferrand 23° C
mardi 04 octobre

Patinage : les champions olympiques de retour au pays

07h16 - 23 mars 2022
Patinage : les champions olympiques de retour au pays
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron retrouveront le public français à Montpellier pour les Mondiaux fin mars puis en tournée avec l'équipe de France. Ils seront à Clermont le 3 avril (© Olivier Brajon).

Champions olympiques de danse sur glace à Pékin, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron défendront leur médaille aux championnats du monde, à Montpellier fin mars. Puis ils retrouveront leur patinoire pour un gala le 3 avril à Clermont.

C'est ça le sport de haut niveau : à peine le temps de croquer dans une médaille d'or qu'un nouveau challenge vous appelle. Au sommet de leur art à Pékin pour décrocher l'or olympique qui manquait à leur palmarès, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, les patineurs clermontois doivent encore conquérir le monde lors des Mondiaux qui se dérouleront à la Sud de France Arena de Montpellier du 21 au 27 mars. 

« Nous n'avons pas vraiment eu le temps de célébrer ce titre avoue Guillaume Cizeron. Un peu avec nos proches et nos amis à Montréal mais on s'est rapidement projeté vers les Mondiaux. La pression monte petit à petit. »

Même sans Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, le couple russe vice-champion olympique, il y a une médaille à défendre.

nouveau défi

« Nous voulons rester à notre meilleur niveau, nous sommes contents de retrouver le public français aussi explique Guillaume Cizeron. On enchaîne ensuite avec la tournée de l'équipe de France. On va voyager dans le pays, cela va nous faire du bien après avoir passé autant de temps à l'étranger, on est content. »

Avant de retrouver Clermont-Ferrand dans une ambiance détendue, ce défi mondial décuple la motivation et la soif de compétition du couple. « A Montpellier, il y aura tout notre public avec une salle pleine, des gens qui viennent pour célébrer notre titre précise Gabriella Papadakis. Nous n'avons pas eu le temps de changer des choses, on a eu deux semaines pour s'entraîner et améliorer quelques détails. » Car oui, les champions olympiques peuvent encore s'améliorer... « Il y a toujours des choses à améliorer rappelle Guillaume Cizeron. Nous avons bien patiné à Pékin, nous avons fait ce que l'on voulait faire pour remporter ce titre. Mais le perfectionnement cela ne s'arrête jamais en patinage. » Après ces mondiaux, les danseurs sur glace pourront décompresser un peu et patiner pour le plaisir mais toujours avec une rigueur naturelle pour eux. Le gala de l'équipe de France, qui passera par Clermont-Ferrand le dimanche 3 avril à 15 heures et 18 heures aura bien sûr une saveur particulière.

« Oui c'est particulier ce gala confirme Gabriella. Cette patinoire, c'est là où nous avons grandis où nous nous sommes entraînés la majorité de notre carrière. Cela va être super spécial, dans une salle comble. »

retrouvailles

A Clermont et dans les dix autres villes de la tournée, il sera temps de lâcher les chevaux. « Il n'y a pas de pression sur un gala comme ça à part l'envie de se faire plaisir et de performer pour le public avouait Guillaume. Donc ce n'est que du bonus. »

Les meilleurs patineurs français en patinage artistique et danse sur glace, dont les Olympiens, Kevin Aymoz, Adam Siao Him Fa seront aussi présents à La Pardieu. Léa Serna, les danseurs Evgenia Lopareva et Geoffrey Brissaud, et le couple Camille et Pavel Kovalev complètent ce plateau de haut niveau. 

Le spectacle sera également l'occasion de réunir la nouvelle génération et des anciens champions à l'image de Philippe Candeloro et Brian Joubert ou encore Marie-Pierre Leray, Yannick Bonheur, Yannick Ponsero...

« On va à la rencontre du public, et du club, on fait des cours d'initiation, on va à la rencontre des enfants déclarait Gabriella. C'est chouette de rentrer en contact avec la prochaine génération et de créer du lien. »

émotions

Pour le public, ce sera l'occasion de partager cette médaille olympique et d'honorer les champions.

Pour le couple, c'est encore plus que ça...

« Cette patinoire, c'est beaucoup d'heures passées, on commençait à 6 heures du matin à la patinoire, entre les cours et le patinage se rappelle Guillaume Cizeron... On a grandit sur cette patinoire de Clermont, ce sont plein de souvenirs, des entraînements, des spectacles et des amitiés. C'est toute une partie de notre vie. »

Le 3 avril à Clermont-Ferrand (15 heures et 18 heures) et le 4 avril à 20 heures à Brive-la-Gaillarde. Infos sur francepatinoire.fr. Pour les licenciés FFSG, adressez-vous à votre club.

0 commentaires
Envoyer un commentaire