Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 19 janvier

La Métropole vote les investissements jusqu'en 2033 et une hausse des impôts

07h52 - 12 janvier 2022
La Métropole vote les investissements jusqu'en 2033 et une hausse des impôts
Le stade du Clermont Foot 63 verra prochainement la construction d'une nouvelle tribune, côté Est, permettant ensuite d'accueillir jusqu'à 16 000 personnes.

Après plus de deux ans de travail, la programmation pluriannuelle des investissements de Clermont Auvergne Métropole a été enfin adoptée. Au total, ce sont plus de 1,4 milliards d'euros qui vont être investis sur le territoire pendant 12 ans.

Le 17 décembre, les élus métropolitains se sont prononcés sur la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI) sur la période allant de 2022 à 2033. Ces investissements et projets qui toucheront l'ensemble des 21 communes de la Métropole ont été approuvés par 89 % des voix.

Cette PPI doit être un signe de relance et de confiance en l'avenir pour l'ensemble du territoire. Cette programmation révisable à mi-parcours, après les élections de 2026 prévoit un investissement de plus d'un milliard et demi d'euros et est axée sur la transition écologique et énergétique, sur l'attractivité et la solidarité du territoire et la proximité.

« répression fiscale »

Cette programmation prévoit le financement de nombreux projets comme la bibliothèque de l'Hôtel-Dieu ou l'extension du Stade Gabriel Montpied ainsi que l'aménagement de pistes cyclables. Le budget annoncé s'élève à 1,4 milliard d'euros soit 120 millions d'euros par an jusqu'en 2033.

Ce n'est pas sans conséquence sur la fiscalité et l'opposition est rapidement montée au créneau. La taxe foncière va augmenter de 19 % comme la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) et la taxe des ordures ménagères de 24 %.

Olivier Bianchi rappelle que les impôts n'avaient pas été augmentés depuis 2011 au niveau intercommunal mais l'opposition dénonce une « répression fiscale, une pilule difficile à faire passer pour les Clermontois. »

« Nous devions notamment rattraper un retard puisque la fiscalité n'a pas été augmentée depuis des années expliquait le président de la Métropole Olivier Bianchi. Mais que veut la population ? Plus de services, plus de transports, d'infirmiers, c'est cela que nous demandent les gens, cela passe aussi par l'impôt ».

Avec cette PPI, la Métropole peut néanmoins avoir des perspectives à long terme...

Les investissements concernent plus précisément l'espace public (338,4 millions), le projet InspiRe (151,9), l'habitat social (120,3), l'attractivité économique (115,8), la culture (88), l'urbanisme (54,5), les sports (52,8), l'entretien du patrimoine (39,3) ou encore la poursuite du schéma cyclable (24). Pour l'espace public, le périmètre de la compétence est large, incluant la création, l'aménagement, l'entretien, le nettoyage et la sécurité des voiries, qu'il s'agisse de remises en état, des projets d'aménagements des communes, des Opérations d'Intérêt Métropolitains (OIM), des ouvrages d'art, de l'éclairage public, de

la signalisation horizontale et verticale, du mobilier urbain de sécurité, des

voies sur berges, des coulées vertes, de la viabilité hivernale, ainsi que de la

gestion des eaux pluviales.

Pour le projet InspiRe, il s'agit d'une restructuration globale du réseau et mise à haut niveau de service des lignes B et C).

nouvelle tribune au Montpied

Avec 24 millions d'euros consacrés, le schéma cyclable devrait se développer. Sa mise en œuvre se poursuit et s'achève sur la période, sans présager des aménagements complémentaires hors schéma financés dans les projets d'aménagement de l'espace public.

Au niveau sportif, au-delà de l'entretien des équipements et de quelques réfections (volet thermique de la piscine Marcel-Boubat en cours, piste de la patinoire, sol du stadium, terrain du stade des Gravanches), l'essentiel des investissements

projetés porte sur la réhabilitation du centre aquatique des Hautes Roches pour plus de 11 M € (et 3,5 M € de recettes), et sur le programme d'extension du stade Gabriel-Montpied pour près de 32 M € (et 14,7 M € de recettes).

Le stade du Clermont Foot 63 d'une capacité actuelle de 12 678 spectateurs, verra prochainement la construction d'une nouvelle tribune, côté Est, permettant ensuite d'accueillir jusqu'à 16 000 personnes.

À terme, le stade devrait atteindre une capacité de 30 000 personnes mais là encore cette projection divise les élus de la Métropole. Les nouveaux travaux débuteront à l'automne 2022 et dureront deux ans.

39,3 millions seront dédiés à l'entretien du patrimoine métropolitain (montant en progression), pour intégrer, au-delà de la conservation (28,5 M €), des outils de gestion plus performants, ainsi qu'un programme dédié à la réduction des consommations énergétiques pour près de 10 M €, avec près de 4 M € de recettes attendues.

Si les préoccupations environnementales sont réparties dans la plupart des politiques publiques, certaines sont directement portées par la direction dédiée, avec le développement des énergies renouvelables et des réseaux de chaleur (via la SEMOP), le développement de l'agriculture durable, des plans air/bruit/bois, le développement des infrastructures pour les véhicules électriques, l'entretien et le développement des sites naturels et d'une maison de la nature, etc. Un budget de 6,6 millions est prévu.

Enfin, dans cette PPI, une enveloppe de 2,9 millions est prévue pour l'amélioration des locaux et de la signalétique, ainsi que l'achèvement de l'Auberge de jeunesse.

0 commentaires
Envoyer un commentaire