Clermont-Ferrand 5° C
lundi 17 janvier

Les Aiguepersois acteurs et ambassadeurs de leur ville le temps d'un court métrage

08h06 - 15 décembre 2021
Les Aiguepersois acteurs et ambassadeurs de leur ville le temps d'un court métrage
Les habitants et les associations ont participé à ce projet (© Sako Art).

La Ville d'Aigueperse a réalisé un court métrage, une comédie documentaire avec une belle histoire pour mettre en lumière cette ville du Puy-de-Dôme. Les habitants ont participé à ce grand moment de convivialité et de rêverie.

Les habitants d'Aigueperse ont vécu une aventure dont ils se rappelleront toute leur vie. Ils ont été les acteurs et les ambassadeurs de leur commune le temps d'un court métrage réalisé l'été dernier dans la ville des pralines par Christopher Tourneur, déjà auteur d' « Un pas vers vous vers l'Allier ».

D'une durée de 15 minutes, cette comédie documentaire intitulée « mémoires d'un apiculteur d'Aigueperse » est disponible sur la page YouTube « Y'Avanti » et raconte l'histoire d'un espion envoyé en mission pour récupérer la « mémoire ».

Joué par Hervé Morthon, cet agent secret doit répondre à des énigmes avec les habitants, les commerçants. Le fil rouge de ce film est la vie de David Durif, un apiculteur qui raconte son métier et son héritage familial. Les abeilles sont aussi actrices de ce film comme elles sont vitales pour notre environnement.

Pour sortir des clichés et mieux faire connaître la ville, la mairie d'Aigueperse a lancé ce projet avec plusieurs partenaires et les nombreuses associations.

« Christopher Tourneur a rencontré David Durif l'apiculteur qui raconte son histoire dans le film et il cherchait à faire découvrir la ville de manière originale et des personnes atypiques explique Vanessa Rollet adjointe à la mairie d'Aigueperse aux festivités et patrimoine. L'idée de faire un court métrage a mûri. Nous avons travaillé ensemble sur le scénario et ce court métrage est né en novembre. Le but était de mettre en valeur ceux qui font bouger la ville toute l'année et le patrimoine. C'est important de lever la tête et de regarder ce qui nous entoure. »

Drone

Avec son drone, ce réalisateur issu de la culture urbaine et ancien skater a pris des plans magnifiques de la ville.

L'équipe de « Y'Avanti » était composée de Christopher Tourner, pilote de drone professionnel, scénariste et réalisateur, de Justin Labattu de Well productions, de Pierre Gatignole pour la communication et de Sako pour la photographie.

« Je voulais filmer les gens comme ils sont et je leur ai parlé comme à des professionnels explique Christophe Tourneur. Les gens jouent leur propre rôle et c'est ça qui est fort. Je ne voulais pas de choses trop lisses et ces acteurs sont authentiques, ils sont vrais. Les gamins ont été concentrés, ils m'ont touché. Nous allons retourner dans les écoles pour parler de cinéma et des métiers qui sont intégrés à cet art, et valoriser la notion de travail. »

Plus d'une douzaine d'associations de la ville ont participé à ce film et en tout une centaine d'Aiguepersois.

Devoir de mémoire

« Organiser une rencontre multi-sportive un samedi matin à 7 heures pendant les grandes vacances et avoir une vue aérienne en drone, le jour de notre fête patronale c'est un beau challenge » avouait Vanessa Rollet adjointe à la mairie.

Aigueperse se porte bien on vous rassure. Cette commune de 2 770 habitants, proche de Gannat et à la frontière de l'Allier dispose de nombreuses activités économiques et culturelles, les commerces sont actifs et le monde associatif aussi avec ses 27 associations. Mais ce film peut donner envie aux gens de visiter Aigueperse et non pas de la contourner.

Le film a été présenté à tous les habitants le 11 novembre dernier à la grande halle en même temps qu'une exposition photos du tournage. Comme un autre devoir de mémoire. Il a déclenché l'émotion des Aiguepersois.

Financé par la Ville, les partenaires comme David Durif, ce film laissera une trace et les retours sont déjà très positifs, notamment de personnes n'habitant pas la ville...

« Il y a le court métrage mais il y a surtout l'aventure humaine qui se passe avant et après. En rendant acteurs les gens on les fédère, après le Covid ils étaient contents de se retrouver et faire parler d'eux. Les enfants ont participé et j'espère que trente ans ils auront aussi envie de laisser une trace. C'est une photographie d'une époque avec des jeunes et des anciens. »

Christopher Tourneur a prévu de réaliser d'autres films avec d'autres communes. La ville de Gannat sera l'objet de l'épisode 2. « Il n'y a rien de plus beau et moderne comme témoignage et de devoir de mémoire explique Christopher Tourneur. J'ai envie que dans trente ans, les enfants qui jouaient dans ce film prennent le relais et soient aussi dans ce passage de témoin. »

A retrouver sur la page YouTube « Y'Avanti »

0 commentaires
Envoyer un commentaire