Clermont-Ferrand 6° C
mardi 30 novembre

Un camion douche pour les sans-abris

09h01 - 24 novembre 2021
Un camion douche pour les sans-abris
Ce camion douche unique en France a été inauguré place des Salins. (c) Emmanuel Thérond - © (c) Emmanuel Thérond

Mardi 23 novembre, Olivier Bianchi, le maire de Clermont-Ferrand a inauguré un camion douche pour les sans abri place des Salins. Une structure unique en France.

Pour beaucoup, c'est un simple geste du quotidien. Pour les sans-abri, prendre une douche peut parfois relever du parcours du combattant, en particulier pour les personnes qui ne fréquentent pas ou peu les structures d'accueil.

Et certains ne peuvent pas s'y rendre par manque de confiance, pour éviter les conflits ou à cause de l'éloignement. Le camion douche issu du premier budget participatif de la Ville de Clermont-Ferrand apporte une réponse concrète à ce problème du quotidien.

Clermont-Ferrand est la seule ville de France à s'équiper de ce modèle sur-mesure et breveté. Ce projet solidaire est celui qui a reçu le plus de votes lors de la première édition du budget participatif.

Ce véhicule autonome en eau et en électricité sera stationné une demi-journée par semaine sur la place des Salins à Clermont-Ferrand. Ce lieu a été choisi avec l'expertise des acteurs du projet.

Certes, il existe d'autres véhicules de ce type en France. Mais ils ne disposent pas d'un tel niveau de sécurité et de confort. Ce modèle breveté est en effet assez grand pour proposer des espaces bureau, vestiaire, sanitaire et douche.

Il dispose également d'un système de désinfection automatique. Son autonomie est de 400 litres d'eau, soit environ 10 douches. Au-delà de l'hygiène, ce service pour les plus démunis sera l'occasion d'effectuer un important travail d'accompagnement social.

2e modèle du genre

Deuxième modèle du genre en France après celui du Samu Social de Marseille (qui a depuis, cessé de fonctionner), le camion douche clermontois a été conçu par la fondation Onet avec l'aide de la municipalité et du Collectif Pauvreté Précarité qui en assure la gestion et le fonctionnement dans le cadre de sa maraude (mobilisation de travailleurs sociaux, de bénévoles, et de produits d'hygiène).

Précisons que le véhicule fait partie intégrante de la flotte de la municipalité, qui se charge à ce titre de son entretien. Une convention avec l'association a été signée pour entériner ce partenariat.

Ce projet solidaire est né de l'imagination d'une habitante de Clermont-Ferrand. Signe particulier : elle est aussi pompier volontaire. Avec 1 400 votes, il a recueilli le plus de voix lors de la première édition du budget participatif.

" Avec la concrétisation de ce beau projet, la Ville de Clermont-Ferrand confirme sa longue tradition de solidarité envers les plus démunis ; et sa volonté d'innover en termes de démocratie participative. Autre motif de satisfaction : de nombreux projets liés à l'écologie et au développement de la nature en ville ont été proposés dans le cadre de la deuxième édition du budget participatif. Cette aspiration des Clermontois.es nous conforte dans notre volonté de transformer la ville pour répondre aux enjeux climatiques " a souligné Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand.

La mission cohésion sociale de la DDSU (Direction du Développement Social Urbain) et les services de la Ville de Clermont-Ferrand, en lien avec le Collectif Pauvreté Précarité, se sont chargés de sa concrétisation, en contact avec la Ville de Marseille.

Le coût de l'opération pour la Ville de Clermont-Ferrand est de 220 000 € TTC. Un mécénat de la Fondation SNCF a permis à trois employés du Collectif Pauvreté Précarité de passer le permis remorque, obligatoire pour conduire ce genre de véhicule.

0 commentaires
Envoyer un commentaire