Clermont-Ferrand 6° C
mardi 30 novembre

Clermont-Orly : les représentants écologistes du SMACFA contre la subvention

08h39 - 16 novembre 2021
Clermont-Orly : les représentants écologistes du SMACFA contre la subvention
La ligne Clermont-Orly a repris le 2 novembre.

La ligne Paris-Orly a été remise en service le 2 novembre dernier. Pour accompagner la compagnie lors de la reprise de la ligne, le Syndicat Mixte de l'Aéroport de Clermont-Ferrand lui apportera un soutien financier à hauteur de 700 000 €.

Cette subvention n'a pas été validée par les représentants écologistes du SMACFA.

« Le climat n'attend pas expliquent-ils dans un communiqué. La relance de cette ligne consacre la tendance de fond à la diminution du trafic aérien sur notre aéroport. Tendance structurelle que, depuis des années, les décideurs locaux tentent de conjurer par un subventionnement systématique des lignes, faisant des petits aéroports régionaux de véritables gouffres financiers. Il était écrit que la relance annoncée du Clermont-Orly obéirait à la même logique, nous en avions exprimé la crainte dès l'été 2020. »

Les représentants écologistes au SMACFA, Anne Babian-Lhermet, conseillère régionale, Sylvie Léger, conseillère départementale et Thomas Weibel, conseiller métropolitain, Clermont Auvergne Métropole expliquent que « le versement de cette somme semble est incongru du fait tant de l'urgence climatique : un Paris-Clermont en avion émet 50 fois plus de CO2 qu'en train ; du service réel rendu par la ligne et de la faible demande manifestée par ses clients attendus ; que des besoins d'investissement dans les modes de déplacement alternatifs, à commencer par le train sur lequel nous devons concentrer nos efforts pour placer rapidement et durablement Clermont-Ferrand à trois heures de Paris. »

Et de terminer : « Le monde d'après n'est pas le monde d'avant maintenu à grand renfort de subventions publiques : nous devons envisager l'avenir de notre aéroport tant au regard des enjeux climatiques que de la mutation des mobilités et des attentes de la société. »

0 commentaires
Envoyer un commentaire