Clermont-Ferrand 5° C
lundi 17 janvier

La rénovation du collège Champlaux est en marche jusqu'à l'été 2022

08h54 - 09 novembre 2021
La rénovation du collège Champlaux est en marche jusqu'à l'été 2022
Le Département a engagé un projet d'extension et de rénovation du collèged'un montant prévisionnel de 1,4 million d'euros.

Lionel Chauvin, Président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme, accompagné d'Audrey Manuby, Vice-présidente en charge des collèges ont posé lundi 11 octobre, la première pierre des travaux d'extension et de rénovation du collège Champlaux à Châtel-Guyon.

Ce lancement s'est fait en présence de Philippe Chopin, Préfet du Puy-de-Dôme, Karim Benmiloud, Recteur de l'Académie de Clermont-Ferrand, Frédéric Bonnichon, Maire de Châtel-Guyon, et Anne-Marie Maltrait, Conseillère départementale de Châtel-Guyon.

Construit en 1960 puis réhabilité et étendu en 1990, le collège Champlaux compte aujourd'hui un effectif de 580 élèves, répartis en 22 divisions (5 divisions en 6e, 6 divisions en 5e, 6 divisions en 4e et 5 divisions en 3e).

En croissance régulière depuis son réaménagement en 1990, le collège Champlaux présente quelques dysfonctionnements : présence d'un bâtiment préfabriqué dans la cour, vétuste et non conforme à la réglementation sur l'accessibilité ; déficit de salles ou locaux spécifiques ; cour de récréation en très mauvais état ; réseau informatique ne répondant plus aux attentes et exigences actuelles.

Afin d'améliorer l'accueil et le confort des élèves, le Département a engagé un projet d'extension et de rénovation du collège d'un montant prévisionnel de 1,4 million d'euros. Les travaux ayant démarré durant l'été 2021, devraient durer un an.

Le programme de travaux comprend : la démolition du bâtiment préfabriqué installé dans la cour ; une extension du collège, d'une surface de 412 m², comprenant : une salle d'activités et de réunion, un foyer pour les collégiens, un pôle culture et artistique, un dépôt avec point d'eau pour l'entretien du bâtiment ; la réfection de la cour du collège et enfin la remise à niveau du réseau informatique.

0 commentaires
Envoyer un commentaire