Clermont-Ferrand 6° C
mardi 30 novembre

Le HBCAM en pôle pour jouer dans cette salle

12h08 - 19 octobre 2021

Avec ce futur gymnase, les équipements sportifs de la ville et de la Métropole vont avoir un atout de taille. Un dojo pour le judo et les arts martiaux, une salle de renfort musculaire et une grande salle dédiée au sport collectif avec une dimension maximum permettant d'accueillir à coup sûr les matches de handball. Avec le gymnase Fleury et la Maison des sports, ce complexe Saint-Jean étoffera la demande.

« On essaye d'avoir une idée plus élargie des équipements qui peuvent se faire explique Christine Dulac-Rougerie, en charge de la politique sportive de la Ville. On va pouvoir accueillir des matches de handball de haut niveau, notamment pour les filles. Et il y aura une vie associative aussi avec des endroits dédiés. Ce gymnase va être très demandé à cause de son potentiel et il faudra réguler la demande avec une priorité pour les collégiens et les lycéens car ils ont des épreuves. Les associations aussi seront concernées, les clubs feront leurs demandes. »

Cette salle modulable pourra accueillir des matches de hand mais aussi de volley ou les sports de raquette. Même si on comprend que le HBCAM 63 devrait en faire son arène.

besoin
de terrains

« C'est un souhait fort de mettre en avant cette équipe de handball féminin au même titre que d'autres équipes qui pourront y jouer comme le volley de Chamalières a déclaré Christine Dulac-Rougerie. On est sur une demande métropolitaine, il n'y a pas de frontière existante dans le sport. Notre fil rouge sera le sport collectif féminin sur ce mandat. Il n'y a pas de restriction, ce n'est pas exclusivement réservé, il y a des priorités qui peuvent se dégager et la surface étant grande cela nous permet d'accueillir les matches de handball, ce que nous ne pouvons pas faire dans tous les gymnases de la ville. »

Ce gymnase sera à tout le monde mais dans ce secteur du centre-ville, c'est une bouffée d'oxygène pour les clubs et les associations sportives.

« Avec des plannings bien définis on rentrera tout le monde et cela va nous permettre d'avoir une respiration par rapport aux autres installations poursuivait l'adjointe aux sports. On en a eu un peu avec le complexe Marcombes qui nous a fait beaucoup de bien car nous avons retrouvé nos espaces. Avec ce gymnase on ne sera pas trop mal même si nous sommes encore en manque de terrains de grand jeu, de terrains de foot ou de rugby. Contrairement à ce que l'on peut penser, les clubs ont repris vie avec beaucoup de jeunes et d'enfants. Sur les plus âgés il y a des manques mais sur les jeunes il y a une belle activité. »

0 commentaires
Envoyer un commentaire