Clermont-Ferrand 6° C
mardi 30 novembre

La cohabitation intergénérationnelle  se développe dans le Puy-de-Dôme

10h04 - 20 octobre 2021
La cohabitation intergénérationnelle  se développe dans le Puy-de-Dôme
La cohabitation intergénérationnelle devient un bon compromis pour les jeunes et les seniors.

Encore peu connue et très avantageuse, la cohabitation intergénérationnelle se développe dans le Puy-de-Dôme. Auvergne Habitat et le SIRA (Service Interdépartemental pour la Réussite des Alternants) montrent la voie à Clermont-Ferrand.

À l'heure où les étudiants rencontrent des difficultés dans la recherche de leur logement et où de plus en plus de personnes âgées souffrent de solitude, la cohabitation intergénérationnelle devient un bon compromis.

Grâce à la signature d'une convention de partenariat entre Auvergne Habitat, le 1er bailleur social d'Auvergne, et le SIRA (Service Interdépartemental pour la Réussite des Alternants) visant à promouvoir les cohabitations intergénérationnelles et solidaires, le premier binôme jeune-senior s'est constitué à Clermont-Ferrand. Madame Renard, par exemple, accueille Rafael depuis le 27 septembre dernier.

Lutter contre l'isolement des personnes âgées, faciliter l'accès au logement des jeunes et renforcer le lien social entre eux, ce sont les objectifs de la cohabitation intergénérationnelle et solidaire.

La cohabitation intergénérationnelle se développe à la faveur de la loi ELAN de 2018 qui a institué un contrat de cohabitation intergénérationnelle solidaire.

Elle permet à des personnes de plus de 60 ans de louer ou de sous-louer à des personnes de moins de 30 ans une partie du logement dont elles sont propriétaires ou locataires, afin de renforcer le lien social et de faciliter l'accès à un logement pour les jeunes.

En contrepartie d'un loyer modeste, le jeune s'engage à passer du temps avec le senior, pour lui apporter une présence et éventuellement une entraide.

Pour les seniors, ce dispositif en plus d'être fiscalement avantageux, permet de conserver un lien social sécurisant et de lutter contre l'isolement. En juin 2020, le rapport des « Petits frères des pauvres » révélait que le confinement avait pesé sur le moral et la santé physique des personnes âgées dont 720 000 n'avaient pas eu de contact avec leur famille.

Pour les jeunes, en plus d'une économie de budget, la cohabitation peut favoriser l'implantation dans une nouvelle ville et l'hôte peut devenir aidant pour faciliter cette arrivée avec ses conseils.

Auvergne Habitat et le SIRA, un engagement commun pour accompagner le rapprochement entre les seniors et les jeunes

Le SIRA et Auvergne Habitat, qui collaborent depuis près de 7 ans, ont décidé cette année de s'engager dans le développement de la cohabitation intergénérationnelle et solidaire suite à l'observation de trois constats :

· l'accroissement du sentiment de solitude et d'isolement des personnes âgées occupant un logement social devenu trop grand ; la paupérisation des étudiants, stagiaires, apprentis et leurs difficultés d'accès au logement sur le territoire de Clermont Métropole dans des conditions financières adéquates et enfin le délitement des liens sociaux, renforcé par le contexte sanitaire.

Afin de proposer de l'habitat intergénérationnel sur le territoire de Clermont Auvergne Métropole, le SIRA développe un service dédié, « Partage1Toit », dont le but est de favoriser et accompagner la rencontre entre les séniors (de plus de 60 ans) et les jeunes (de moins de 30 ans).

Il se charge de mettre en relation, d'organiser les modalités de colocation et de suivre la cohabitation entre l'hébergeur et l'hébergé. Le premier bailleur social d'Auvergne souhaite quant à lui favoriser l'accès aux droits de ses locataires séniors en situation de sous occupation. Il s'appuie donc sur les compétences de « Partage1Toit » pour développer ce dispositif.

Auvergne Habitat intervient sur tous les segments du logement social : logement de famille, logement adapté (gens du voyage, maisons relais, hébergement d'urgence), logement étudiant, logement foyer comme les EHPAD...

« Dans cette optique des solutions de logements alternatives proposées aux personnes âgées ou destinées aux jeunes ne font pas exception. Le vieillissement de la population est un enjeu sur lequel se positionne d'ailleurs activement Auvergne Habitat pour le compte des collectivités. Développer des offres de logements spécifiques à destination d'une variété de publics a toujours été une volonté forte d'Auvergne Habitat » ajoute Philippe Bayssade, Directeur général d'Auvergne Habitat.

La cohabitation intergénérationnelle est vraiment une rencontre entre deux personnes qui ont à partager : dans un cas, un lieu de vie serein et sécurisant, dans l'autre du temps et une présence amicale et chaleureuse. Que ce soit l'hôte ou le jeune, les deux sont pleinement gagnants.

partage1toit.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire