Clermont-Ferrand 20° C
dimanche 24 octobre

Hesias, nouvelle école de Hautes Études en Informatique

13h44 - 23 septembre 2021
Hesias, nouvelle école de Hautes Études en Informatique
La CCI et Hesias vont fonctionner ensemble (Photo GB).

Le mercredi 8 septembre, dans les locaux de CCI Formation, Laurent Sanselme, fondateur de Hesias, a ouvert les portes de la toute nouvelle école de Hautes Études en Informatique, en présence de Claude Barbin, Président de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole et Natacha Salmont, Directrice de CCI Formation Puy-de-Dôme.

Chaque année, en France, 500 000 emplois sont proposés dans le monde de l'Informatique. Dans un contexte de transformation numérique à grande vitesse, les métiers de l'informatique sont, des métiers d'avenir, synonymes de changement avec le télétravail la cyber criminalité menace encore plus les réseaux des entreprises.

Hesias propose plusieurs cursus à partir du 1er octobre. Le gros avantage de ces formations : une formation en alternance rémunérée avec deux semaines par mois en entreprise, des frais d'inscription à la charge de l'employeur et un salaire équivalent à trois-quarts d'un SMIC.

L'école propose des enseignements informatiques en cursus initial, ou en alternance, jusqu'en 4e année, avant de proposer, à terme, des diplômes jusqu'en 5e année et prépare à des métiers de développeur web et web mobile, de technicien supérieur systèmes et réseaux, de concepteur/développeur d'applications ou, encore, d'administrateur d'infrastructures sécurisées.

Quelques exemples parmi des centaines de métiers de l'informatique pouvant être convoités, grâce à des Titres certifiées RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) de Niveaux 5 et 6.

« Nous avons plus de demandes de la part des entreprises que de profils » rappelle Laurent Sanselme le fondateur d'Hesias, qui était accompagné d'Anaïs Bertomier, directrice du Campus et de Samuel Cuella, directeur académique chez Hesias.

L'objectif premier d'Hesias est de miser sur les compétences issues du bassin économique. L'Auvergne est une terre de talents, et Laurent, ancien professeur référent de Supinfo, le sait bien. « Après cette fermeture, peu d'alternatives locales s'offraient aux étudiants dans le secteur de l'informatique. Il ne faut pas perdre notre compétitivité technologique mais tout faire pour former et conserver nos futurs experts informatiques en proximité. C'est ce savoir-faire et cette expertise que nous avons voulu pérenniser ».

En misant sur ce secteur auvergnat, prometteur, Hesias, entend se positionner en tant qu'école référente du secteur informatique et se veut tournée vers l'étudiant.

www.hesias.fr

0 commentaires
Envoyer un commentaire