Clermont-Ferrand 20° C
dimanche 24 octobre

Un Sommet de l'élevage toujours plus grand

09h11 - 21 septembre 2021
Un Sommet de l'élevage toujours plus grand
Comme les ovins ou les caprins, les équidés seront aussi présents sur ce Sommet.

Pour sa 30e édition, du 5 au 8 octobre, le Sommet de l'élevage, salon numéro un en Europe comptera une journée de plus et profitera d'un second hall flambant neuf à la Grande Halle d'Auvergne. 1 450 exposants sont attendus pour cette nouvelle formule XXL.

Plus grand, plus long, plus fort ! Le Sommet de l'élevage signera sa trentième édition début octobre et à cette occasion, l'organisation a prévu un Sommet encore plus haut, à tous les niveaux.

Le Sommet de l'élevage se déroulera du 5 au 8 octobre avec un jour de plus d'ouverture et sera axé sur l'innovation, sur la convivialité mais elle sera aussi attentive à l'évolution de la société. 875 emplacements ont été commercialisés et 1 450 exposants sont attendus pour cette nouvelle formule.

« Nous devrions être sur un remplissage de 92 % par rapport au chiffre de 2019 qui avait été une année record explique Fabrice Berthon le commissaire général du Sommet de l'élevage. C'est une baisse légère mais nous serons satisfaits. »

292 exposants viendront de 30 pays du monde entier (Équateur, Égypte, Ouganda...) confirmant l'impact international de ce Sommet de l'élevage. « En proportion sur le nombre d'exposants étrangers, on fera aussi bien que sur les dernières éditions explique Jean-François Blanc, le responsable marketing du Sommet. Nous sommes agréablement surpris, ils sont largement présents mais les pays étrangers se composent avant tout de pays européens et même limitrophes. »

Nouvelle Halle

Au fil des années, l'intérêt pour ce rendez-vous ne faiblit pas, bien au contraire. C'est un moment clé de la saison pour créer des contacts commerciaux et finaliser des partenariats. « Nous avons évalué à 100 000 le nombre de contacts commerciaux pris pendant le Sommet, en trois jours précisait Jean-François Blanc. Avec les quatre jours on sera au-dessus. Sur le salon il y a 100 000 visiteurs voir plus. »

Les quatre jours de Sommet permettront de désengorger la grande Halle, de fluidifier le trafic intérieur et extérieur, d'enrichir le programme tout en augmentant le temps de visite du public. En 2019, 95 000 visiteurs étaient venus et pour 2021 on table sur 85 000.

« Avec une journée de plus, cela permet de diluer le nombre des exposants et de faciliter la mobilité à travers les allées poursuivait Jean-François Blanc. Nous souhaitons faire perdurer ce modèle car les voies d'accès ou les parkings avaient atteint leur seuil de saturation. 95 000 personnes en trois jours, ce n'est pas rien, nous avions atteint notre apogée alors que le potentiel on l'a. Nous ne pouvions pas pousser les murs mais nous pouvions rajouter un jour pour peut-être dans le futur dépasser les 100 000 ou 110 000 personnes. Le but, c'est que les exposants voient le plus de monde possible avec encore plus de confort. »

Au niveau de l'élevage, 2 000 animaux et 66 races (Bovines, ovines, équines...) sont représentés et il y aura trois concours nationaux avec les races Aubrac, Rava et Simmental.

Une autre nouveauté de cette édition, c'est l'ouverture d'un nouveau lieu d'exposition avec le deuxième Hall, flambant neuf. Avec 10 400 m2 de surface et 9 mètres de hauteur, ce nouvel outil de pointe servira au Sommet mais à d'autres évènements.

Avec sa structure bardée de bois, son toit qui récupère les eaux de pluie pour alimenter les sanitaires ou son système de chauffage ingénieux, il veut se fondre dans le paysage à proximité.

Avec ce hall, la grande halle d'Auvergne deviendra le 14e plus grand parc des expositions de France et le 3e de la région AURA. Un outil important pour tout le secteur économique. Un grand congrès syndical a déjà réservé cet espace pour l'année 2023.

Application mobile

« Cela va nous permettre d'accueillir les exposants qui étaient sous le chapiteau avant précise Fabrice Berthon. Et de regrouper les exposants dispatchés sur plusieurs sites. Ce deuxième Hall va désengorger le Hall 1 pour les visiteurs. C'est plus confortable. Le hall ovin a été agrandi aussi. » 50 conférences et colocs sont prévues aussi et un village des start-up est mis en place. Une application mobile pour profiter au maximum de cet évènement et mettre en relation les exposants et les visiteurs mais aussi de faciliter la vente des produits exposés sur le salon est disponible.

Plus de
mobilité

Nous sommes donc très loin des débuts du Sommet de l'élevage qui a vu le jour en 1992 sur le camping de Cournon d'Auvergne.

Visite d'élevage et de sites agro-industriels, conférences, concours, carrefour d'affaires international... Le Sommet de l'élevage est le lieu d'échange par excellence pour le monde agricole.

Et comme l'agriculture est connectée à son époque, une application vient renforcer la présence du Sommet sur son site internet. Agenda, actualités, Marketplace, livraison de repas... plus d'une vingtaine de fonctionnalités sont proposées, certaines totalement inédites.

« Le digital est un outil qui se développe dans tous les salons confirme Jean-François Blanc, le responsable marketing du Sommet. Notre application propose des outils pour que les visiteurs se renseignent sur les exposants, les éleveurs et le contenu de notre salon de manière plus facile. Sur le carrefour de la génétique, les éleveurs peuvent consulter la liste des animaux comme ils le feraient pour d'autres produits. On peut regarder les produits des exposants, retrouver un outil agricole. C'est un outil d'avenir et la jeune génération pousse aussi sur ça. Cette application permet d'exister au-delà du sommet. »

0 commentaires
Envoyer un commentaire