Clermont-Ferrand 26° C
samedi 25 septembre

Sport féminin and Co démarre sa deuxième saison avec de nouvelles ambitions

09h43 - 01 septembre 2021
Sport féminin and Co démarre sa deuxième saison avec de nouvelles ambitions
Les sportives ont pu essayer d'autres disciplines comme Emma Coudert à gauche, joueuse de l'ASM Romagnat, en pleine partie de volley.

Lancée en juin 2020, l'association Sport féminin and Co propose une vision d'avenir du sport féminin clermontois en mutualisant les moyens entre les différents clubs. Un centre de formation partagé est en projet sur l'Arténium de Ceyrat.

C'est bien connu : « Tout seul, on va plus vite, à plusieurs on va plus loin. » Claude Michy, à l'initiative du projet, comme les présidents des clubs du Volley-Ball Club Chamalières, du Handball Clermont Auvergne Métropole 63, de l'ASM Romagnat Rugby Feminin et de l'ASM Football Clermont Foot 63 Féminin l'ont bien compris. Réunies le 24 août dans le très bel écrin du stade Philippe Marcombes, les joueuses de toutes ces équipes se sont mélangées pour s'essayer aux autres sports ou confirmer leurs aptitudes multisports.

L'association Sport Féminin and Co commence tout juste à essayer de « marcher » comme le rappelait Claude Michy mais elle a pour but d'initier les échanges entre les staffs des différents sports, mettre en commun les besoins de chacun pour permettre des évolutions dans les domaines tels que le médical, l'administratif, le commercial... et surtout donner plus de lumière au sport féminin local, valoriser le sport féminin dans les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées)...

« En dehors des performances nationales, le sport féminin revient un peu dans l'anonymat durant l'année expliquait Claude Michy. Ce projet permet sur plusieurs années de grouper l'ensemble des activités pour créer une dynamique. Cela marche, de nouveaux partenaires arrivent et cela valorise le sport féminin. On a déjà la chance d'avoir un club champion de France. Nous avons aussi ce projet de centre d'entraînement partagé. Tout ça est en train de grandir et cela peut servir d'exemple car cela n'existe pas en France. » Chaque club garde son pouvoir de décision mais le projet a fait consensus auprès de ces clubs qui misent sur la formation.

Pass Sport Féminin

« C'est avec de l'émotion que nous lançons cette seconde année, car nous avons eu très peu de temps, peu de vie, mais il y a beaucoup d'ambitions révélait Mylène Toubani-Bardet, la présidente du VBCC. Seul on fait des choses mais c'est ce collectif qui nous a donné une bouffée d'oxygène dans cette période Covid où le secteur amateurs était à l'arrêt. Sport féminin and Co nous permet d'avoir des perspectives sereines, ambitieuses et repositionne le sport féminin. C'est le moment de passer le cap. On est fier que l'ASM Romagnat ait ramené ce bouclier et on le porte aussi avec vous. »

Pour aller plus loin, l'association développe le projet de centre de formation mutualisé qui devrait voir le jour à Ceyrat, à l'Arténium afin de profiter de la salle de musculation et du cabinet médical. « Ensemble, nous avons la capacité de trouver des moyens financiers avec des partenaires privés et publics avouait Claude Michy. Nous avons les structures avec l'Artenium, il n'y a pas besoin d'en créer. Il y a une capacité d'hébergement aussi, il y a tout sur place. Il n'y a rien à réinventer. » L'objectif est de réunir ces clubs à l'été 2022 sur un site.

Autre mesure phare : pour populariser les matches des équipes féminines a été mis en place le Pass Sport Féminin, disponible sur le site de la marque Auvergne. Avec 50 euros, vous pouvez voir tous les matches des clubs à domicile durant la saison. Cadeau ! Pour les accès gratuits, cela se transformera en place réservée. En novembre, un séminaire devrait avoir lieu avec l'École Supérieure de Commerce avec des invités de marque. « Ce cercle des clubs féminins est ouvert mais il faut d'abord consolider les choses rappelait Claude Michy. Ce sont les présidentes qui décident mais à long terme, oui, le but est d'élargir ce groupe. »

Pour l'occasion, l'ASM Romagnat rugby féminin avait apporté son bouclier de champion de France. Comme un talisman, comme un trophée « collectif » qui devrait en amener d'autres dans le futur.

0 commentaires
Envoyer un commentaire