Clermont-Ferrand 27° C
jeudi 29 juillet

La culture veut prendre de l'Altitude tout l'été et jusqu'en 2028

09h00 - 13 juillet 2021
La culture veut prendre de l'Altitude tout l'été et jusqu'en 2028
« Une baie au port », rue du Port pour Altitude 2028. (Photo GB)

Mercredi 30 juin, la mairie de Clermont-Ferrand a présenté « Altitude 2028 », son programme estival pour la ville et la métropole qui se déroulera jusqu'au 19 septembre. Une sorte de mise en bouche pour le projet de candidature au titre de Capitale européenne de la culture 2028.

Ce programme est censé faire prendre de la hauteur à la ville dans son ambition culturelle avec de nombreuses animations dans la métropole, pour présenter et imaginer à quoi pourrait ressembler cette capitale. Cet été plusieurs rendez-vous sont prévus en ville.

« Nous avons fait une programmation qui s'appuie sur tous les lieux culturels, on peut revenir plusieurs fois dans l'été avec une programmation pluridisciplinaire, nomade à la ville avec les jardins ou sur les places explique Patrice Chazottes, le directeur de l'association »Clermont Massif Central 2028« . Nous avons un gros volet famille car on veut embarquer le maximum de personnes. On ne fait pas de distinction. L'espace public et la gratuité permettent d'accéder plus facilement à cette culture. On peut vivre ça dans les quartiers comme au sein de la rue du Port. le public de nos quartiers aussi est invité à venir dans le centre pour bénéficier de l'offre culturelle. Le vivre ensemble c'est ça. »

Lien rural urbain

Les Contres plongées reviennent avec du cinéma ou du théâtre et si vous passez par la rue du Port de jour comme de nuit, « une baie au port », une balade artistique qui s'étend jusqu'au 19 septembre éveillera vos sens. Toute cette émulation prendra fin en septembre, avec les journées du patrimoine. Le dossier de candidature sera déposé l'été prochain, en 2022, mais entre-temps, un gros travail de communication sera mis en place pour associer la population comme les commerçants à ce grand projet.

« Comme pour Mille formes, nous voulons créer des outils qui restent dans le temps explique Patrice Chazottes. Il n'y aura pas que des gros rassemblements mais on veut construire des projets avec les gens, en privilégiant la proximité, avec de petits laboratoires évolutifs. Chaque été, on fera de nouvelles découvertes. Et le tout de façon durable, en rayonnant sur toute l'Auvergne afin de faire le lien entre l'urbain et la ruralité pour trouver un équilibre. »

0 commentaires
Envoyer un commentaire