Clermont-Ferrand 20° C
dimanche 24 octobre

Florence Sauval nouvelle coach du HBCAM 63

15h10 - 29 juin 2021
Florence Sauval nouvelle coach du HBCAM 63
Florence Sauval a été présentée par visio-conférence début juin par Céline Pegaset Christophe Roc, les co-présidents et par Christophe Da Silva, le Manager.

À 56 ans, Florence Sauval, s'est engagée pour deux saisons avec le Handball Clermont Auvergne Métropole 63 en tant qu'entraîneur du groupe de D2F. Cette manager très expérimentée a été séduite par les valeurs et les projets des dirigeants.

Soulagées et déterminées, les joueuses du HBCAM 63 peuvent l'être après une saison perturbée par la Covid et éprouvante pour les nerfs. « Nous faisons une saison un peu mitigée, elle a été longue et les aléas de la crise sanitaire ont un peu pesé déclarait Marie-Charlotte Rittore, la capitaine. Ce qu'il faut retenir c'est avant tout la force du groupe qui a su rester soudé et le bon travail du staff qui a œuvré pour le collectif. Le staff a été transparent, accessible et a su répondre aux besoins de chacune. Malgré notre dernière place lors de la première journée des play-down, nous avons fait preuve de résilience et nous avons montré de quoi nous étions vraiment capables en finissant premières des play-down. »

Après avoir assuré son maintien en Deuxième Division Féminine grâce à une victoire 23-30 face à Noisy-le-Grand Handball, le HBCAM 63 pouvait penser à l'avenir et à la nouvelle saison. « La première saison a été particulière car nous n'avons pas pu nous évaluer à cause de l'arrêt en pleine année expliquait Christophe Da Silva, le manager en conférence de presse. Cette saison le collectif a été renforcé avec cette bataille pour le maintien. Il a fallu aller chercher au fond de nous pour obtenir ce maintien et le groupe en ressort grandi. Tout le staff s'est bagarré aussi. »

Une fois le soulagement du maintien digéré, le HBCAM 63 se devait de trouver un nouveau coach en adéquation avec son projet et son ADN pour attaquer cette troisième saison en D2. C'est chose faite avec l'arrivée de Florence Sauval, 56 ans et 183 sélections en équipe de France. Elle a été présentée par visio-conférence début juin par Céline Pegas et Christophe Roc, les co-présidents et par Christophe Da Silva, le Manager. Florence Sauval a été élue meilleure entraîneur de Deuxième Division Féminine en 2018 et est montée en LBE avec Saint-Amand-les-eaux. Besançon, Metz, Dijon, Nantes ou Lyon, l'ancienne ailière a une grande expérience du haut niveau en tant que joueuse, notamment à Besançon et en tant qu'entraîneur. « Je suis dans le handball depuis près de quarante ans. Je vis handball, je suis passionnée » a-t-elle déclaré. Par la formation aussi puisqu'elle a été responsable du centre de formation de Fleury-les-Aubrais. « J'ai une philosophie défensive avant tout, on va d'abord structurer ces bases défensives pour exister au haut niveau... Le HBCAM prend beaucoup trop de buts, 23 en moyenne par match a-t-elle rappelé. Je veux conserver les acquis de l'équipe, le jeu sur grand espace, mais aussi optimiser les qualités des joueuses. Le championnat de D2 va être très dense, les équipes connaissent ce championnat et il ne faut pas changer tout. Mais solidifier les bases, rendre les filles plus fortes. »

Séduite par le projet

La coach, a fait monter Saint-Amand en Ligue Butagaz, la première division, a été séduite par les structures et le projet des dirigeants. « Le projet de vouloir aller vers le plus haut niveau, les structures solides, dans un club stable et les valeurs avec l'action des bénévoles au quotidien cela me plaît a expliqué la coach. Durant mon cursus, je suis intervenue dans des pôles de formation donc j'aurai un œil attentif sur ce domaine-là. Il y a une véritable dynamique de structuration et de haut niveau, j'ai senti que je pourrai avoir un impact à tous les échelons et faire profiter de mon expérience. » Le staff sera étoffé avec les ressources internes, à sa demande.

« La prochaine saison, le championnat va être très long, il faudra des ressources physiques et mentales et c'est pour ça que nous avons fait le choix d'un entraîneur d'expérience avouait Christophe Roc, le coprésident. Par rapport à l'objectif du club d'évoluer avec une équipe plus jeune et un centre de formation qui peut alimenter l'équipe première, nous voulions quelqu'un avec un grand vécu et un intérêt fort pour la formation. »

La formule du championnat de D2 féminine va changer avec une poule unique de 14 clubs, sans play-offs ou play-downs. La reprise de l'entraînement est prévue le 26 juillet et celle du championnat le 28 août. D'ici là, le club cherche encore une joueuse ou deux sur le poste d'ailière, une arrière et pourquoi pas une gardienne.

0 commentaires
Envoyer un commentaire