Clermont-Ferrand 20° C
dimanche 24 octobre

Roselyne Bachelot en visite à Clermont-Fd

12h15 - 15 juin 2021
Roselyne Bachelot en visite à Clermont-Fd
Roselyne Bachelot a remis la médaille de l'Ordre des Arts et des Lettres à Olivier Bianchi. (Photo Ville de Clermont-Ferrand.)

Le 28 mai dernier, Roselyne Bachelot, la ministre de la Culture a fait un état des lieux des différents projets culturels de la ville et décoré son maire Olivier Bianchi de l'Ordre des Arts et des Lettres. Elle a également inauguré la nouvelle Comédie.

Vendredi 28 mai, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot était en visite à Clermont-Ferrand afin de se rendre compte de l'évolution des différents projets culturels de la ville. Visite des archives départementales, de la cathédrale, présentation du projet de bibliothèque au sein de l'Hôtel-Dieu, visite de la fondation « mille formes » le centre d'initiation à l'art pour les tout-petits, et enfin inauguration de la nouvelle Comédie.

« J'avais promis à Olivier Bianchi de venir à Clermont-Ferrand. Je devais venir au moment du reconfinement et j'ai tenu ma promesse. Avec dans cette magnifique cathédrale, un crédit très important du plan de relance de 3,8 millions d'euros. Nous avons inauguré la deuxième tranche des archives départementales pour un coût de 1,2 million. L'état est aux côtés des élus locaux pour mener ces politiques culturelles. Il ne faut pas opposer l'état aux collectivités territoriales. En tout cas ce n'est pas ma vision. On marche ensemble et la culture c'est l'affaire de tous. »

« Les atouts pour 2028 »

Dans le plan de relance qui a fourni 2 milliards d'euros à la culture, 614 millions ont été consacrés au patrimoine dont 80 rien que pour la mise en sécurité et la rénovation de ces cathédrales au combien fragiles. Roselyne Bachelot n'a pas manqué de saluer l'ambition culturelle de la municipalité. « Clermont-Ferrand a tous les atouts pour prétendre légitimement au titre de capitale européenne de la culture en 2028. » Un projet et une ambition portée par le maire Olivier Bianchi. Après avoir visité la cathédrale, la ministre l'a décoré de l'Ordre des Arts et des Lettres. « Cher Olivier Bianchi, pour avoir mis votre détermination au service d'une culture accessible, vivante et fédératrice, pour votre sens du service public, pour votre attachement au territoire et votre enthousiasme communicatif nous vous faisons officier de l'Ordre des arts et des lettres. »

Cette distinction a ému Olivier Bianchi. « Madame la ministre, je vous remercie pour votre présence. Quand j'ai appris que j'allais être décoré, j'ai d'abord cru à une blague. Cela me fait enfin un point commun avec Sharon Stone mais elle la porte bien mieux que moi. Cela représente un parcours, un engagement politique et civique. La culture, le savoir, l'éducation et l'émancipation sont des valeurs essentielles dans le monde qui se prépare. Je partage cette distinction avec tous ceux qui contribuent au développement culturel de la ville et avec tous les Clermontois. »

Et de finir par une citation de François Mauriac, qui parlait à l'époque de la Légion d'honneur : « Une médaille cela ne se demande pas, cela ne se refuse pas et cela ne se porte pas. »

Signalons également qu'au cours de cette journée, Roselyne Bachelot avait effectué le matin une visite dans le nouveau bâtiment des Archives départementales, entièrement réhabilité, où elle a été accueillie sur place par Jean-Yves Gouttebel, le président du conseil départemental pour quelques jours encore. Sa venue en Auvergne s'est achevée par l'inauguration de la nouvelle Comédie de Clermont où la ministre de la Culture a pu assister à la représentation de Phèdre dans une version revisitée par François Grémaud.

De Phèdre à Apollon, il n'y avait qu'un pas ou presque... Ministre des sports de mai 2007 à novembre 2010, Madame Bachelot avait rencontré le rugbyman Aurélien Rougerie à l'issue d'un match, dans les vestiaires... Elle avait gardé un « souvenir ébloui » du grand blond et de son corps d'éphèbe. Le maire Olivier Bianchi a organisé des retrouvailles entre la ministre et l'ancien capitaine de l'ASM. Ce qui s'est dit n'appartient qu'à eux...

0 commentaires
Envoyer un commentaire