Clermont-Ferrand 11° C
mardi 19 janvier

Les forces de sécurité prêtes pour encadrer la période des fêtes

14h58 - 09 décembre 2020
Les forces de sécurité prêtes pour encadrer la période des fêtes
Les contrôles portant sur les attestations de déplacement et le port du masque vont se poursuivre en cette fin d'année. - © (Archives CI 63)

Concilier souplesse et fermeté, discernement et sanction... Tel sera le credo des forces de sécurité dans le département au cours des prochains jours. Les gradés de la police et de la gendarmerie, réunis autour du Préfet Philippe Chopin, ont présenté le 9 décembre le dispositif de sécurité qui va être mis en œuvre à l'occasion des fêtes de fin d'année. Entre une situation sanitaire délicate, une possible recrudescence des vols et des cambriolages, et la soirée sans couvre-feu (24 décembre), c'est un "travail compliqué" qui attend les forces de l'ordre à en croire le représentant de l'État. 

En zone gendarmerie, il s'agira de se concentrer sur la protection du monde commerçant d'une manière générale (banques, bijouteries, commerces de luxe, grandes surfaces, commerces isolés) mais aussi sur la délinquance itinérante agissant sur les aires d'autoroute ou dans les zones pavillonnaires. 

"Nous allons mobiliser plus de 80 patrouilles par jour, soit entre 200 et 300 hommes sur le terrain. Nous utiliserons aussi l'hélicoptère, un équipement dissuasif et qui peut capter des images", souligne le Général Eric Marchal, commandant du groupement de gendarmerie du Puy-de-Dôme.

En zone police, alors que le "plan anti hold-up" est déjà en vigueur pour les commerces sensibles, on se méfie par avance de la soirée du nouvel an. "Nous aurons une cinquantaine d'hommes dédiés à cette mission sur les quartiers. Et nous allons attaquer très tôt", a prévenu le commissaire Marc Fernandez, Directeur départemental de la sécurité publique.

Mais deux jours plus tard, le premier Ministre Jean Castex a signifié lors de son intervention télévisée qu'il y aurait finalement un couvre-feu instauré durant la nuit du 31 décembre. Voilà qui devrait (peut-être) sauver de la destruction quelques voitures dans le pays. 

Alors que la délinquance a baissé de manière significative en 2020, en raison notamment des deux confinements (- 20 % en moyenne pour les atteintes aux biens), Marc Fernandez redoute un "effet de rattrapage" début 2021, lui qui s'apprête à passer son dernier Noël en activité sur le terrain puisqu'il partira à la retraite à la fin du mois de janvier.

A l'occasion de la conférence de presse, les responsables de la Police et de la Gendarmerie ont prodigué quelques conseils de prudence à la population : se montrer vigilant, faire preuve de bon sens, ne pas hésitez à appeler les forces de l'ordre, faire attention aux démarcheurs ou encore se méfier "des offres mirifiques sur Internet", souvent synonymes d'escroquerie. 

Enfin, policiers et gendarmes continueront à effectuer des contrôles sur l'obligation de port du masque et sur les attestations de déplacement nécessaires pour circuler après le 15 décembre pendant le couvre-feu. Le Général Marchal rappelant au passage que 800 infractions avaient été relevées par ses patrouilles, essentiellement pour absence d'attestation de déplacement.             

0 commentaires
Envoyer un commentaire