Clermont-Ferrand 6° C
dimanche 24 janvier

La Région au chevet des commerces de proximité 

17h28 - 04 décembre 2020
La Région au chevet des commerces de proximité 
Les élus régionaux auvergnats de la majorité réunis à l'annexe de l'Hôtel de Région, à Montferrand, le jour de la visio-conférence.

« Une situation sanitaire épouvantable et une situation économique très difficile ». Brice Hortefeux a dressé un constat sans appel fin novembre, au moment où les conseillers régionaux auvergnats de la majorité étaient réunis à l'annexe de l'Hôtel de région de Montferrand afin de faire le point sur les aides financières et les accompagnements à destination des commerces de proximité. En visio-conférence, les élus ont pu échanger avec les représentants des organisations consulaires et professionnelles. Parmi eux figuraient Claude Barbin, le président de la CCI du Puy-de-Dôme, Jean-Luc Helbert, le président de la Chambre des métiers et de l'artisanat ou encore Alain Grégoire et Martine Courbon, les représentants de l'UMIH.

Pour le commerce et l'artisanat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a mis en place un plan d'action renforcé qui concerne un vaste panel de professions : commerçants, artisans, restaurateurs, traiteurs, agriculteurs qui font de la vente directe, viticulteurs, etc. Ainsi, pour la création ou la rénovation de leurs points de vente, une subvention plafonnée à 10.000 € peut être accordée. Sur les aides à l'investissement pour les ventes à emporter, la subvention varie de 500 à 5.000 €. « On prend en compte les dépenses à partir du 1er janvier 2020 », a précisé Brice Hortefeux.

Pour les commerçants non sédentaires, présents notamment sur les marchés, les aides peuvent atteindre 10.000 €. La Région a également prévu de soutenir les investissements liés à la digitalisation à travers le dispositif « Mon commerce en ligne ». La prise en charge se monte à 100 % pour 500 € de dépenses éligibles, et à 50 % pour les dépenses supérieures à 500 € dans la limite de 1500 € maximum. Enfin, des aides peuvent être allouées aux communes et EPCI de moins de 5000 habitants pour la création ou le maintien d'une activité commerciale ou artisanale.

Dans ce cas, le montant de la subvention est plafonné à 50.000 € (taux de financement de 40 % des dépenses éligibles).

0 commentaires
Envoyer un commentaire