Clermont-Ferrand 16° C
jeudi 26 novembre

Travaux publics : les entreprises inquiètes

14h09 - 10 novembre 2020
Travaux publics : les entreprises inquiètes
Pierre Berger dénonce la baisse importante de la commande publique en 2020 (© Archives CI 63 - V. Uta) - © (© Archives CI 63 - V. Uta)

Les professionnels du secteur tirent la sonnette d'alarme. Si rien n'est fait au cours des prochaines semaines, les travaux publics seront à l'arrêt d'ici Noël selon eux. 

La FRTP Auvergne-Rhône-Alpes et les sections Travaux Publics des Fédérations départementales BTP s'inquiètent et viennent d'écrire à l'ensemble des élus de la région Auvergne-Rhône-Alpes pour inciter les collectivités locales à prendre leurs responsabilités et faire les bons choix dans les semaines à venir. C'est ce qu'a expliqué le 3 novembre Pierre Berger, le président, lors d'une conférence de presse donnée en compagnie de René Coiro, Président de la section travaux publics de la fédération départementale BTP Rhône-Métropole et Jean-Pierre Cheval, président de la Section Drôme-Ardèche.

" Alors que les carnets de commandes se vident inexorablement, il faut provoquer un véritable choc de la commande publique " a notamment martelé Pierre Berger, pour qui la situation se dégrade de jour en jour pour ce secteur d'activité.

Dépendant à près de 70 % de la commande publique, les entreprises subissent une chute des appels d'offres sans précédent : "-37 % depuis le début 2020, par rapport à 2019, tous maîtres d'ouvrage confondus et -50 % concernant les seules communes", a rapporté le président pour qui, à ce rythme, les entreprises n'ont d'autre choix que de réactiver l'activité partielle pour leurs salariés.

À l'entendre, la crise sanitaire actuelle, couplée au décalage du calendrier des Municipales au printemps dernier, expliquent en partie un ralentissement de l'activité. Mais selon lui, rien aujourd'hui ne justifie une chute aussi importante, d'autant que tous les feux sont au vert pour que les collectivités redémarrent leurs projets d'investissement.

Et l'intéressé de rappeler que les besoins sont urgents au moment où le territoire doit s'engager concrètement dans une transition écologique qui ne fait plus débat : préservation de la ressource en eau, développement des mobilités décarbonées, des énergies renouvelables, déploiement du numérique, etc.

"Financièrement, jamais les dotations d'État n'auront été aussi importantes sur un temps aussi court, avec une augmentation d'un milliard d'euros de dotations aux investissements des collectivités via la via la Dotation de soutien à l'investissement local (DSIL) et la Dotation d'équipement des territoires ruraux (DETR) prévue dans le Plan France Relance", souligne le président.

Entre le 29 octobre et le 2 novembre, chaque Fédération départementale BTP de la grande région a écrit à l'ensemble des élus d'Auvergne-Rhône-Alpes, maires, présidents d'EPCI, préfets et parlementaires. Les points forts de ces lettres : veiller à ce que les appels d'offres soient lancés dans de meilleurs délais pour les projets déjà prêts ; utiliser les marchés à bons de commande pour réaliser des travaux d'entretiens rapidement ; lancer rapidement de nouveaux projets et ainsi utiliser les dotations du Plan de relance.

" Il dépend de nous tous de reconstruire l'économie et les élus peuvent y contribuer localement par les décisions qu'ils vont prendre. Sans une relance massive des appels d'offres locaux, les travaux publics seront à l'arrêt d'ici Noël", s'est inquiété Pierre Berger.

0 commentaires
Envoyer un commentaire