Clermont-Ferrand 16° C
jeudi 26 novembre

Aduhme : de nouvelles têtes et un nouvel élan

15h08 - 06 novembre 2020
Aduhme : de nouvelles têtes et un nouvel élan
Une partie des membres du nouveau bureau de l'Aduhme réunis fin octobre au centre diocésain, le jour de l'Assemblée générale de l'agence des énergies et du climat. 

Dans la foulée des élections municipales, l'agence locale des énergies et du climat vient de renouveler ses instances délibératives. Rémi Chabrillat a pris la présidence, à l'heure où la transition écologique se fait de plus en plus prégnante. 

Près de 25 ans après sa création, l'Aduhme n'a pas pris une ride. Au contraire même, l'Agence des énergies et du climat se révèle au fil des années comme un outil précieux pour les collectivités et décideurs locaux alors que la transition énergétique et écologique impose aujourd'hui des choix drastiques dans la gestion des affaires publiques et privées. Structure d'ingénierie territoriale créée en 1996 dans le département du Puy-de-Dôme, elle apporte à la fois une expertise technique mutualisée aux collectivités, un appui-conseil aux maîtres d'œuvre, tout en dispensant des actions d'information et de mobilisation pour la mise en place de bonnes pratiques en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique.

Elle réunit aujourd'hui une cinquantaine de collectivités et d'acteurs économiques du territoire*. Après le renouvellement des conseils municipaux et des intercommunalités en 2020, l'Aduhme a tenu son assemblée générale fin octobre, assemblée au cours de laquelle elle a renouvelé ses instances délibératives. Un nouveau président a été élu à cette occasion. Il s'agit de Rémi Chabrillat. Ce dernier n'est pas un inconnu. Élu sur la liste d'Olivier Bianchi au mois de juin dernier, il occupe aujourd'hui les fonctions d'adjoint au maire de Clermont-Ferrand. Après 38 années passées au sein de l'ADEME (l'Agence de la transition écologique), on peut donc dire que le nouveau président connaît son sujet sur le bout des doigts ! Et c'est un euphémisme...

« Je connais l'Aduhme depuis sa création en 1996. Il s'agit d'une belle structure, utile. Elle est devenue au fil des années un outil précieux pour l'ensemble du territoire », estime Rémi Chabrillat, qui entend bien renforcer, au cours de son mandat, la collaboration de tous ceux qui œuvrent au bénéfice des collectivités locales.

Ce spécialiste sait que les attentes et les besoins en matière de transition écologique sont immenses. Que le temps manque aussi... « Si l'on veut aller vite et fort, il faut que l'on accompagne toutes les nouvelles équipes. Avoir une vision, se donner des objectifs, tout cela demande un peu de temps et de la compétence », est persuadé le nouveau président, bien conscient que le grand plan de relance gouvernemental offre aujourd'hui de belles opportunités, notamment en matière de financement.

Alors que Rémi Chabrillat promet « de faire bosser les gens ensemble », Gilles Pétel et Henri Gisselbrecht ont été élus à ses côtés en tant que vice-présidents. Leur mandat est de six ans.

* Parmi ses adhérents figurent, entre autres, les villes de Clermont, Cournon, Beaumont, Le Cendre, Lemdpes, Cébazat... Clermont Auvergne Métropole, le Département du Puy-de-Dôme, les deux parcs naturels... des bailleurs sociaux (Auvergne Habitat, Ophis, Assemblia) et différents acteurs : ADil 63, Ademe, Enedis, SMTC-AC, le Crous, Atmo Auvergne... 

0 commentaires
Envoyer un commentaire