Clermont-Ferrand 18° C
dimanche 25 octobre

Les « Lodges » de Romagnat inaugurés

06h51 - 03 octobre 2020
Les « Lodges » de Romagnat inaugurés
Thierry Ouillon (au centre) a inauguré la résidence avec Laurent Brunmurol, maire de la Ville, et Jean-Yves Gouttebel, président du Département. 

L'Ophis, qui porte le projet de cette résidence destinée aux seniors, a inauguré avec ses partenaires ce concept de « Lodges » au coeur de Romagnat. D'autres projets vont voir le jour dans le département.   

À 71 ans, Paul Morin est un retraité actif. Et sportif. En témoigne le VTT qui trône dans une pièce de son logement. Depuis quelques jours, ce « Cantalou » d'origine a élu domicile dans la toute nouvelle résidence Simone-Veil, construite à proximité du centre-ville de Romagnat. 65 m² pour lui tout seul, le retraité apprécie le lieu. « Dès que j'ai vu l'environnement, j'ai été séduit. Quand vous vieillissez et que vous êtes seul, ce type de structure permet de nouer des contacts avec d'autres personnes », estime ce retraité du secteur bancaire.

Comme une vingtaine d'autres locataires, il prend peu à peu ses marques au sein de son nouveau cadre de vie construit par l'Ophis. Le bailleur social vient de livrer son premier concept de « Lodges »* sur le département. Une résidence « à taille humaine » de 22 logements (10 T2 de différentes tailles et 12 T3, allant de 62 à 66 m²) dont la philosophie obéit à une préoccupation : offrir un nouvel habitat entièrement adapté aux personnes âgées. À l'Ophis, la réflexion a pris corps en 2016 à travers une démarche partenariale puisque le Conseil départemental du Puy-de-Dôme, en charge de l'action sociale, a choisi d'accompagner depuis quelques années les bailleurs sociaux pour le montage d'opérations expérimentales pour les seniors. Un accompagnement qui se traduit en terme technique et financier.

« Ce concept de Lodges, c'est le chaînon manquant entre le logement classique et l'EHPAD. Plus de 30 % de nos locataires ont plus de 60 ans et nous avions la volonté de répondre au vieillissement de la population. Ce type de résidence doit être située impérativement dans des centres-villes, proches des services », souligne Thierry Ouillon, le Directeur général de l'Ophis.

Équipement domotique, salle de vie commune et adaptation des logements au vieillissement sont les caractéristiques de ce concept de Lodges.

« Outre une accessibilité améliorée à la salle de bains et aux sanitaires, nous avons travaillé sur l'orientation du bâtiment pour qu'il bénéficie d'une ventilation naturelle. La présence de coursives larges permet de favoriser la vie en communauté », souligne Claire Serin, du cabinet d'architectes Studio Losa.

Contrairement à des résidences seniors privées, où les prix des loyers peuvent être élevés, l'Ophis a choisi de contenir les tarifs. « C'est une volonté de notre part avec une offre allant de 350 € à 650 € maximum », explique Thierry Ouillon.

3,3 millions d'€ ont été investis dans la construction de cette résidence, dont le concept a reçu le prix « Coup de cœur » 2019 du jury de l'Union social HLM.

Une autre résidence de ce type a été inaugurée le 6 octobre à Courpière. D'autres vont suivre à Pionsat, Saint-Éloy-les-Mines, Mezel et Issoire.

(* LOgements aDaptés aux GEnérations Séniors).

0 commentaires
Envoyer un commentaire