Clermont-Ferrand 8° C
samedi 05 décembre

La ligne aérienne entre Clermont et Paris-Orly réouvre le 14 septembre

06h47 - 07 septembre 2020
La ligne aérienne entre Clermont et Paris-Orly réouvre le 14 septembre
L'ATR 72 de dernière génération assurera la liaison entre Clermont et Orly. 

Annoncé cet été, les élus du Syndicat mixte gestionnaire de l'aéroport Clermont-Ferrand Auvergne ont confirmé le 28 août que la Compagnie Amélia sera bien chargée d'assurer deux rotations par jour entre Clermont et Paris-Orly. 

La réouverture de cette ligne était d'une importance capitale pour l'économie locale, mais aussi pour ceux qui aiment voyager. C'est désormais acté. Dès le 14 septembre, les Puydômois pourront reprendre l'avion à destination de Paris-Orly. Dans un ATR de 72 places de dernière génération et ce, à raison de deux rotations par jour du lundi au vendredi (matin et soir) et une le dimanche (en soirée). Soit 22 vols au total. Bref, largement de quoi trouver son bonheur pour rejoindre Orly.

« Pour nous c'est une vraie satisfaction. Nous avions pris l'engagement cet été et aujourd'hui, c'est parole tenue. Après le retrait d'Air France, l'Auvergne risquait de perdre une liaison aérienne importante pour des gens qui travaillent ou pour les familles qui voyagent. Nous avons refusé de nous laisser faire. Il ne peut y avoir de grandes métropoles sans des liaisons aériennes efficaces. Aujourd'hui, l'avion est là. On va commencer avec deux rotations journalières, si jamais les besoins sont au rendez-vous, nous allons pouvoir monter en puissance », a souligné sur le tarmac de l'aéroport, le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, qui était accompagné de Martine Guibert, présidente du syndicat mixte et de nombreux élus et parlementaires.

98 % de
régularité sur les vols !

C'est donc Regourd Aviation, à travers sa marque commerciale Amélia, qui va exploiter la nouvelle liaison. Ce groupe familial originaire de l'Aveyron existe depuis une quarantaine d'années. Au fil des décennies, il a su diversifier ses activités à travers une aviation d'affaires, à destination de géants de la mine ou du pétrole, commerciale mais aussi de niche en assurant par exemple les déplacements d'équipes sportives professionnelles. Sa flotte est composée d'une vingtaine d'avions. Très présent dans le sud-ouest (Castres, Brive, Aurillac...), Amélia a noué un partenariat avec Air France pour desservir certaines destinations de la compagnie nationale.

« Notre première priorité, c'est la sécurité. La seconde, c'est le service. Ainsi, nous affichons plus de 98 % de régularité sur les vols Air France que nous desservons », a souligné Alain Regourd, le PDG du groupe, qui a mis en avant également la sobriété et le bilan carbone de l'ATR, un appareil qui consomme 30 % de carburant de moins qu'un avion de ligne à réaction classique.

« Tarifs flexibles et compétitifs »

Pour la liaison Clermont-Paris, le PDG a promis des « tarifs flexibles et compétitifs », mais aussi le meilleur accès possible à Orly. « On vise 60 % de remplissage au départ. Dans des conditions normales, nous devrions atteindre ce chiffre en trois mois », a-t-il encore indiqué, même si la période actuelle comporte beaucoup d'incertitudes.

Laurent Wauquiez a souligné que ce premier accord avec le groupe aveyronnais pourrait déboucher sur de nouvelles ouvertures de lignes. Un Clermont-Nice pourrait être à l'étude prochainement. De même, le groupe, dont le centre de maintenance est établi à Saint-Brieuc, pourrait ouvrir un deuxième site à Aulnat.

« Celui de Bretagne est plein. Nous allons créer une deuxième base, certainement ici à Clermont. C'est notre volonté », a reconnu Alain Regourd.

Pour les futurs passagers de la ligne Clermont-Orly, il est déjà possible de réserver sur le site www.flyamelia.

0 commentaires
Envoyer un commentaire