Clermont-Ferrand 26° C
jeudi 13 août

Un Sommet en automne

10h15 - 18 juillet 2020
Un Sommet en automne
La race Aubrac va être à l'honneur à l'occasion de l'édition 2020 (© Sommet de l'élevage). 

Le Sommet de l'élevage aura bel et bien lieu les 7, 8 et 9 octobre à la Grande halle d'Auvergne. La race Aubrac sera à l'honneur cette année.  

« Le Sommet de l'élevage a bien lieu. Faites le savoir au plus grand nombre ». À l'occasion de la traditionnelle conférence de presse du mois de juillet, Fabrice Berthon a insisté auprès des médias pour faire passer le message, histoire de tordre le cou aux rumeurs circulant ici ou là. Pour le commissaire général du Sommet, celui-ci ne se déroulera pas en mode dégradé, bien au contraire... « 90 % des espaces ont été commercialisés. On espère avoir un rebond et atteindre le même nombre d'exposants que l'an dernier », se projette Fabrice Berthon.

Au niveau des chiffres justement, le Sommet se conjugue toujours au superlatif. 1.400 exposants environ dont 345 proviennent de l'étranger, 90.000 visiteurs attendus, plus de 70 races d'animaux présentées... Et la race Aubrac, en vedette cette année, à travers le concours national. « Tout est plein de ce côté-là. En plus, malgré la crise sanitaire, le contexte économique reste plutôt favorable pour les éleveurs avec une récolte de fourrage correcte et des cours de la viande assez favorables. »

Un optimisme également partagé par Yves Chassany, le président de l'Upra Aubrac. Près de 400 têtes de bétail sont attendues pour l'occasion tandis que 3 demi-journées du Sommet seront consacrées à la race. Un vrai coup de projecteur pour les éleveurs de ce territoire beau et sauvage qui a su tirer son épingle du jeu... « Nous enregistrons une progression des effectifs de 5 % par an et celle-ci ne diminue pas. Nos éleveurs sont là pour porter des messages d'espoir », souligne l'agriculteur aveyronnais, qui avait accompagné le président Macron en Chine en 2019.

De l'espoir, Jacques Chazalet, le président de la manifestation, en a lui aussi. « La situation sanitaire s'améliore. Nous avons besoin de relancer l'économie de notre pays et relancer les investissements pour les agriculteurs. Ils ont besoin de remplacer leur matériel », estime l'éleveur puydômois, qui a par ailleurs affirmé qu'une invitation avait été à nouveau adressée à Emmanuel Macron.

Enfin, les conditions sanitaires seront certainement évolutives. Les organisateurs rappellent que 80 % des surfaces occupées par le Sommet se trouvent en extérieur. « Dans le hall 1, nous allons soit recommander, soit imposer le port du masque en fonction du nombre de personnes présentes », souligne Fabrice Berthon.

0 commentaires
Envoyer un commentaire