Clermont-Ferrand 26° C
jeudi 13 août

Objectif Capitales ne manque pas de travail !

15h14 - 09 juillet 2020
Objectif Capitales ne manque pas de travail !
Air France vient de supprimer les liaisons entre Clermont et Paris/Orly, un coup dur pour l'aéroport et le territoire auvergnat (Photo d'Archives © : Claire-Lise Havet) - © Claire-Lise Havet

Alors que les conséquences de la crise actuelle pèsent lourdement sur Air France et la SNCF, Objectif Capitales vient de préciser sa feuille de route pour les trois années à venir. L'association, qui fédère les principaux acteurs privés et publics auvergnats dans le but d'améliorer les dessertes aériennes et ferroviaires, notamment entre Clermont et Paris, tenait son conseil d'administration le 8 juillet, au moment même où la compagnie Air France confirmait l'abandon de la desserte Paris-Orly/Clermont.

En termes d'objectif aérien justement, l'association entend préserver un niveau de service indispensable au départ de Clermont « mais les conséquences de la crise sanitaire s'ajoutent aux restructurations déjà prévues par Air France qui a supprimé la ligne Clermont-Amsterdam. Dans le contexte d'une révision de sa stratégie, le maintien des liaisons existantes début 2020 entre Clermont et Paris semble irréaliste », souligne-t-elle.

C'est pourquoi, Objectif Capitales va poursuivre les pourparlers avec la compagnie française afin de calibrer au mieux l'offre aérienne entre Clermont et les capitales françaises ou internationales, via les aéroports parisiens ou lyonnais. L'objectif visé est d'assurer une large amplitude horaire et une fiabilité de la ligne en adéquation avec les besoins des voyageurs.

Pour le volet ferroviaire, l'association se bat pour sécuriser les engagements existants et réduire le temps de trajet entre Clermont et Paris. « Alors que la fréquence des liaisons aériennes risque de diminuer fortement, disposer d'une ligne ferroviaire à la hauteur du dynamisme économique des 80.000 entreprises et 700.000 habitants du bassin d'emploi est vital », estime les différents membres.

L'association rappelle que l'attribution des crédits de régénération de la ligne ferroviaire Clermont-Paris et de renouvellement des 12 rames (pour une mise en service en 2023) est actée depuis septembre dernier. « Objectif Capitales veillera à ce que les financements soient sécurisés et les délais tenus. L'ensemble permettra de fiabiliser la desserte en réduisant les risques de panne ou de perturbations externes, en améliorant la vitesse et le niveau de confort proposé aux voyageurs. »

Alors que ces nouveaux investissements ne feront gagner que quelques minutes (trajet autour de 3h10-3h15), les conditions de la réduction du temps de trajet restent toutefois encore à définir. Un TET reliant Paris et Clermont en 2h30 d'ici 2025, objectif défendu par l'association, nécessite un financement complémentaire dont le montant doit être validé formellement par les différents financeurs : État, collectivités territoriales et SNCF Réseau. « Une desserte plus performante permettra ainsi d'assurer le rééquilibrage des territoires et de participer plus activement à la transition écologique, deux engagements forts du gouvernement », poursuit l'association.

Rappelons qu'Objectif Capitales compte actuellement une cinquantaine de membres représentatifs des secteurs public et privé, parmi lesquels des acteurs économiques, politiques, universitaires, scientifiques, médiatiques, culturels et sportifs. Compte-tenu des objectifs précédents, l'adhésion à l'association doit encore progresser sur l'ensemble du pôle métropolitain pour signifier l'importance de l'enjeu du désenclavement du territoire. Avis aux entreprises et aux collectivités donc...

« Deux ans après sa création, je crois que l'association a trouvé sa place au sein de notre écosystème en se positionnant comme l'interlocuteur crédible de l'État, de la SNCF et d'Air France avec lesquels ils peuvent collaborer. Des avancées ont été obtenues en matière ferroviaire et aérienne mais s'ouvre désormais une nouvelle période d'incertitudes. Il nous faudra saisir ensemble - acteurs politiques, économiques et sociétaux - toutes les opportunités pour sécuriser et améliorer résolument les liaisons vers Paris. À l'heure de la nécessaire relance, soutenir le dynamisme et favoriser l'accessibilité de notre territoire est capital pour ses 80.000 entreprises et 700.000 habitants », a précisé Patrick Wolff, le président d'Objectif Capitales.

0 commentaires
Envoyer un commentaire