Clermont-Ferrand 25° C
lundi 24 juin

Isolation phonique, faites la chasse au bruit

14h29 - 27 juillet 2023 - par Info Clermont Métropole
Isolation phonique, faites la chasse au bruit
L'isolation phonique d'un logement se joue à tous les niveaux : plafond, murs, plancher, ouvertures, système de ventilation et équipements (© Getty Images/iStockphoto).

Source de gêne au quotidien, le bruit est un ennemi retors au sein de la maison ! Il existe heureusement des solutions pour vous isoler des sons des voisins et ne pas leur imposer les vôtres. On passe en revue les options qui s'offrent à vous.

Quand on supporte du bruit au quotidien, on apprécie de pouvoir profiter de son domicile en toute quiétude. Hélas, on n'est pas forcément à l'abri des nuisances sonores chez soi ! D'après une enquête réalisée dans le cadre de la Journée nationale du bruit 2022, 69 % des sondés se sentent en effet agressés par le bruit à leur domicile. Une gêne qui se ressent d'autant plus depuis le développement du télétravail. Pour retrouver un peu de sérénité, il est urgent de mettre le holà à la pollution sonore dans nos intérieurs !

Son et température

Avant 1970, il n'existait aucune réglementation visant à protéger les habitations du bruit. Ce n'est qu'à partir de cette date que des obligations légales d'installation d'isolants ont été mises en place, puis progressivement renforcées pour améliorer le confort des ménages. À l'instar des passoires thermiques, bon nombre d'habitations sont donc de véritables passoires phoniques ! Et justement, c'est bien souvent lorsqu'on entreprend des travaux pour s'isoler du froid ou de la chaleur que l'on en profite pour renforcer sa protection contre le bruit puisque les opérations se concentrent dans les deux cas en priorité sur l'isolation des murs, des plafonds et des planchers. Au moment de choisir vos futurs isolants, pensez donc à comparer leur efficacité aussi bien thermique que phonique. Laine de roche ou de verre, mais aussi liège et ouate de cellulose seront vos meilleurs alliés.

Plafond, sol, murs

Pour réduire les bruits extérieurs, la première chose à faire est de bien isoler vos combles en maison individuelle (ce qui limitera aussi les déperditions énergétiques), ainsi que votre plafond si vous vivez en immeuble et que vous entendez marcher les voisins du dessus ! Le plus simple est de mettre en place un faux plafond constitué d'une ossature métallique, d'un isolant fibreux et de plaques de plâtre spécialement conçues.

Afin de limiter les nuisances sonores au sein de votre propre maison, vous pouvez également isoler le plancher entre les deux étages. La pose d'un revêtement flottant du type parquet ou carrelage équipé d'une sous-couche isolante est alors à privilégier.

Une moquette épaisse spéciale peut aussi jouer ce rôle à condition d'aimer ce style.

Afin d'offrir de l'intimité à tous les membres de la maisonnée, vous pouvez encore isoler efficacement vos cloisons intérieures à l'aide de plaques phoniques prêtes à poser, appelées aussi panneaux sandwich. En revanche, pour limiter le bruit extérieur et notamment mitoyen, mieux vaut opter pour une ossature métallique similaire à celle du faux plafond. Autre option : la contre-cloison en béton ou en brique.

Bémol : en fonction de la solution choisie, vous perdrez plus ou moins d'espace intérieur.

Aération et ouvertures

En complément de ces travaux, pensez à bien étanchéifier vos fenêtres en posant de nouveaux joints sur le dormant et sous les ouvrants.

Là encore, ils seront bénéfiques à votre isolation phonique mais aussi thermique. Si vous avez prévu de changer vos vieilles fenêtres, privilégiez un double vitrage avec isolation renforcée et vérifiez le classement AC (Acotherm) du modèle pour connaître sa capacité à atténuer le bruit extérieur (AC1 à AC4 étant les versions les plus performantes).

Votre système de ventilation peut lui aussi participer à cette lutte contre les nuisances sonores. À cette fin, optez pour des VMC et extracteurs dotés d'une entrée d'air dite acoustique ou équipés d'un silencieux. Vous retrouverez aussi cette mention sur les caissons de volets roulants.

équipements adéquats

La bataille du silence se joue sur tous les fronts ! Les portes qui laissent passer tous les sons peuvent notamment être calfeutrées au moyen d'un rideau anti-bruit ou d'un kit de capitonnage, de joints plus épais sur l'encadrement, ainsi que d'un joint balais entre le montant et le sol. L'objectif : réduire l'espace autant que possible !

Quant à vos murs, ils peuvent être recouverts d'une toile anti-bruit que vous pourrez ensuite décorer à votre guise.

Plus largement, les tapis épais, les doubles rideaux ou encore une bibliothèque constituent autant de remparts contre la circulation du bruit.

Enfin, pour préserver cette tranquillité si durement acquise, vérifiez le niveau sonore indiqué en décibels avant d'acheter un nouveau réfrigérateur, un lave-linge ou un aspirateur.

0 commentaires
Envoyer un commentaire