Clermont-Ferrand 5° C
mercredi 30 novembre

InspiRe : du projet à la réalité

07h32 - 02 octobre 2022 - par
InspiRe : du projet à la réalité
La vue en 3D de l'avenue Blatin en 2025.

Le projet InspiRe rentrera dans sa phase de travaux au début de l'année 2023 pour être opérationnel en 2025. Il prévoit deux nouvelles lignes de bus B et C à haut niveau de service (BHNS), de réduire l'usage de sa voiture et la pollution.

Après les plans et les projets, l'action ! Le projet InspiRe doit transformer Clermont-Ferrand en une métropole ou les mobilités douces prennent une place majeure en 2025-2027.

En décembre 2025, les premiers bus électriques devraient être en circulation et jusqu'en 2027, il s'agira de peaufiner les aménagements extérieurs. La priorité sera donnée dans un premier temps à la partie centrale (Aulnat, Clermont, Cournon, Royat, Durtol et le Brézet) puis aux parties où il y a moins d'habitants comme la plaine de Sarliève.

besoins

Ces travaux entraîneront la mobilisation de 50 % des entreprises du BTP. Avec l'inflation, le budget alloué à ce projet est passé de 280 millions annoncés, à 300 millions en 2019 et à 324 millions en 2022.

Les enquêtes publiques menées par la Métropole et les services du Syndicat Mixte des Transports en Commun de l'Agglomération Clermontoise (SMTC-AC) ont reçu un avis favorable sans réserve.

Au final, le projet InspiRe, avec 27 km de voies en site propre, doit mettre n'importe quel habitant à 30 minutes du centre de la métropole et de ses services (CHU, Universités, lieux culturels, gares...).

Le projet InspiRe promet la création de deux lignes de bus électriques en site réservé qui parcourront la métropole de 5 heures du matin à 1 heure du matin. Elles permettront une meilleure desserte à l'est de la métropole, notamment vers les quartiers d'Aulnat, de Cournon, de Clermont et de Gerzat. C'est aussi une nouvelle ligne de bus direction Pont-du-Château.

En bref, InspiRe c'est 70 000 habitants desservis et 64 nouvelles stations.

Les travaux débuteront cet hiver. « On sait que cela va être difficile prévient Olivier Bianchi, le président de la métropole. Il y a aussi les réseaux de chaleur en ce moment. Mais cela va répondre à un besoin indispensable pour pouvoir vivre correctement dans cette métropole dans le futur. »

Ce passage en site propre s'est fait en concertation avec les communes et si certaines ne sont pas encore sur la carte du réseau InspiRe comme Lempdes, Pont-du-Château ou Beaumont, des connexions, des lignes et des arrêts sont en préparation pour dégorger ces flux qui drainent beaucoup d'automobilistes seuls dans leur voiture a confirmé François Rage, le président du SMTC.

parkings relais

« Le but est de permettre à 85 % des habitants d'avoir un arrêt et une ligne près de chez-eux expliquait Blandine Galliot, la présidente de la T2C. On verra arriver 40 bus électriques à l'intérieur de ce réseau Inspire. »

C'est le constructeur HESS pour les bus et Hitachi pour le système de recharge qui ont été choisis. Ils officient déjà à Brisbane (Australie), Nantes ou Genève.

Quand on regarde la vidéo du projet InspiRe, on ne reconnaîtrait presque pas Clermont-Ferrand et son agglomération.

400 arbres (dont 200 malades) seront enlevés lors des travaux mais 1 500 nouveaux arbres seront plantés et la Ville devrait gagner 22 000 m2 d'espaces verts en plus.

Enfin, il y aura 24 km de pistes cyclables supplémentaires, dans des endroits difficiles comme l'hypercentre, Olivier Bianchi l'a promis. Pour cela, des places de stationnement seront enlevées.

Enfin, les parkings relais seront développés pour pouvoir accéder à ce projet InspiRe et laisser, le temps d'une journée, et plus, sa voiture au « garage ».

Plusieurs sites sont aujourd'hui envisagés pour compléter l'offre existante : le Breuil à Royat ; le Centre Routier au Brézet, le Rivaly avenue du Puy-de-Dôme, la Pardieu avenue Ernest-Cristal à Clermont-Ferrand ; la Grande Halle et le quartier des Toulaits à Cournon-d'Auvergne ; la gare à Aulnat.

0 commentaires
Envoyer un commentaire